Johnny Hallyday est de retour à l'Olympia ce dimanche, et dans 150 salles de cinéma

  • A
  • A
Johnny Hallyday, Olympia 1:23
Johnny Hallyday a joué presque 300 fois à l’Olympia entre 1961 et 2006. © AFP
Partagez sur :
Le film "Un soir à l'Olympia", composé de 85 minutes des archives de live et d'interviews de Johnny Hallyday, sera diffusé trois fois dimanche dans la mythique salle à midi, 16 heures et 20 heures. Des projections sont également organisées dans 150 salles de cinéma en France, à partir de 20 heures. 

Il a joué presque 300 fois à l’Olympia entre 1961 et 2006. Deux ans après sa disparition, Johnny Hallyday sera de nouveau affiché en lettres rouges sur la devanture de la salle pour trois séances d'1h30 dimanche, appelées "Un soir à l'Olympia". Les projections ont lieu à midi, 16 heures et 20 heures. 150 salles de cinéma, partout en France, diffuseront également le film à partir de 20 heures.

Dans la salle mythique, les spectateurs verront un film de 85 minutes composé des archives de lives ou d’interviews. Sur scène, il n'y aura personne : ni musicien, ni présentateur. Ils seront en coulisses, comme Pierre Billon, ancien parolier et directeur musical de Johnny qui jouera quelques morceaux dans la salle de Billard de l’Olympia, ouverte pour l’occasion. "Je vais faire trois quatre chansons que j'ai faites pour Jojo", confie le parolier. "Ce ne sont pas forcément des tubes, mais des chansons qu'il a inspiré lui. Comme 'Drôle de métier' par exemple qu'on a fait tous les deux dans la voiture, en allant en tournée."

La salle aux couleurs du chanteur

Le nom Johnny Hallyday sera inscrit en lettre rouges sur le fronton de l'Olympia. Dans la salle de concert, les fans pourront voir des guitares sur les murs, des photos, des vêtements d'époque. Tout sera aux couleurs du chanteur. Ceux qui ont réservé un billet VIP pourront même voir une loge de Johnny reconstituée. 

Johnny n’est pas prêt d’être oublié : un concert symphonique à l’AccorHotel Arena en 2020 et une comédie musicale serait déjà en préparation.

Europe 1
Par Angèle Chatelier