Eurovision : le coup de gueule de Franck Riester contre la chanson de Tom Leeb

, modifié à
  • A
  • A
Franck Riester a critiqué le choix de la chanson qui représentera la France à l'Eurovision en 2020 1:48
Franck Riester a critiqué le choix de la chanson qui représentera la France à l'Eurovision en 2020 © ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :
Lors d'une audition à l'Assemblée nationale mardi, le ministre de la Culture Franck Riester a donné son avis sur la chanson qui représentera la France à l'Eurovision cette année. Il s'agit de The Best of me, interprétée par Tom Leeb qui chante en partie en anglais, ce qui n'est pas du goût du ministre de la Culture. 

Alors qu'on apprenait mardi que le candidat français à l'Eurovision Tom Leeb était donné (largement) perdant par les bookmakers, qui considéraient qu'il avait 2% de chances de l'emporter, c'est maintenant le ministre de la Culture Franck Riester qui s'en prend à la chanson The Best of me. Mardi, alors qu'il s'exprimait devant l'hémicycle, il manifestait son énervement face aux paroles en partie anglaises de la chanson. 

"Ça m'a un peu cassé les oreilles"

"C'est vrai que les paroles des couplets sont en français mais le refrain est en anglais. Ça m'a un peu cassé les oreilles ce matin à la radio, et j'ai passé le message de mon étonnement quant à une chanson dont le refrain est écrit en anglais", a assuré le ministre de la Culture, rappelant que "chacun à sa place doit montrer l'exemple pour que la France soit portée avec fierté partout, tout le temps". 

On sent le ministre légèrement gêné aux entournures. Mais les critiques des membres du gouvernement n’ont pas toujours porté la poisse aux candidats de l’Eurovision, au contraire ! En 2016, André Vallini, alors secrétaire d’Etat en charge de la francophonie, avait déjà critiqué le choix de la chanson d’Amir Haddad, pour son refrain en anglais. ll s'était finalement classée est 6ème position à l’époque. Une des meilleure performance française de ces dernières années. 

L'édition 2020 de l'Eurovision aura lieu le 16 mai à Rotterdam, à suivre sur France 2. 

Europe 1
Par Cyril Lacarrière, édité par Lucie de Perthuis