"Avec les textes, la mémoire lui revenait" (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Même quand la maladie d'Alzheimer s'est déclarée, l'actrice Annie Girardot, -décédée lundi-, arrivait à travailler ses textes, a raconté mardi sur Europe 1, Léo Bardon, son secrétaire particulier de 1995 à 2007, jusqu'à son hospitalisation. "A force de lui faire travailler ses textes, sa mémoire lui revenait. Evidemment sur les tournages, il y avait un moment où la mémoire s'arrêtait", se souvient-il. "Annie, dès qu'on la mettait devant une caméra, elle redevenait Annie Girardot, même si à un moment cela n'a plus été possible", ajoute son ami et confident.

Il évoque notamment le tournage à Londres du film anglais Atonement qui a été une "catastrophe" en raison de la langue de tournage, notamment. "Annie était perdue, on a dû rentrer en catastrophe à Paris".