Clémentine Portier-Kaltenbach

Ses rendez-vous sur Europe 1

16H43 - 16H50 : Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi, Samedi, Dimanche Dans l'intimité de l'Histoire

Ses derniers replays

  • 08/07 L’alcool au volant… d’une voiture à cheval !

    À l'époque des calèches, dans l’Angleterre victorienne, l’alcoolisme fait des ravages chez les cochets. Constamment exposés aux intempéries, ils se réfugient régulièrement dans les pubs pour se réchauffer et boire un coup, ou deux, ou trois… Le philanthrope George Armstrong, confronté à ce problème, décide de créer un fond de protection pour les cochets. Son objectif ? Faire construire des refuges pour que les chauffeurs puissent se tenir au chaud et se sustenter sans boire d’alcool. À partir de 1875, plusieurs dizaines de ces abris verts appelés "cab shelters" apparaissent dans Londres.

  • 07/07 Des robes de mariées tombées du ciel !

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, des tonnes de tissu sont réquisitionnées pour la confection de parachutes. La soie, notamment, devient un produit rare et cher en Europe, comme aux États-Unis. À l’issue du conflit, bon nombre de soldats ayant conservé leur parachute l’offrent à leur promise… Qui confectionnent ainsi leur robe de mariée ! Aujourd’hui, de nombreux musées de la Seconde Guerre mondiale conservent ces robes tombées du ciel.

  • 06/07 Ada Blackjack, la Robinson Crusoé du froid

    En 1921, l’explorateur arctique Vilhjalmur Stefansson (1879-1962) organise une expédition sur l’île Wrangel. Quatre hommes forment l’équipage. Ils seront rejoints par une femme: la jeune inupiaq Ada Blackjack (1898-1983). Mais en plein hiver, alors que la banquise les enferme sur l’île, les explorateurs manquent de nourriture. Après avoir vu les hommes périr tour à tour, Ada Blackjack survit seule cinq mois durant. À son retour en Alaska, elle recevra le surnom de Robinson Crusoé féminine.

  • 05/07 Le parcours de L'Origine du monde

    En 2018, le chercheur français Claude Schopp découvre l’identité de la femme ayant servi de modèle à Gustave Courbet pour son célèbre tableau. Il s’agit de la danseuse Constance Queniaux, maîtresse du diplomate turco-égyptien Khalil-Bey. Figure flamboyante du Tout-Paris des années 1860, ce dernier fut également le premier propriétaire de “L'Origine du monde”. Mais une addiction au jeu contraindra Khalil-Bey à se séparer de sa collection de tableaux pour solder ses dettes. “L’Origine du monde” passera entre les mains de plusieurs propriétaires avant d'atterrir dans les collections du Musée d’Orsay.

  • 04/07 La Bannière étoilée, l'hymne américain

    Le 13 septembre 1814, au petit matin, la Royal Navy britannique bombarde le port de Baltimore, aux États-Unis. Après 25 heures d'attaque, les soldats américains parviennent à repousser l’ennemi. À l’issue de la bataille, l’avocat américain Francis Scott Key (1779-1843) écrit quelques vers. Au mois de novembre 1814, un imprimeur fera paraître ce poème, intitulé "La bannière étoilée". Mis en musique, il deviendra, en 1931, l’hymne national des États-Unis.