Coupe du monde : dans un village franco-belge, "on s'est chambrés toute la journée"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
À Gognies-Chaussée, seule une route départementale sépare la France et la Belgique. Mardi soir, c'est tout ce petit village nordiste qui va vibrer lors de la demi-finale entre les deux pays.
REPORTAGE

Deux mairies, deux cimetières et deux endroits pour voir le match : mardi soir, le village nordiste de Gognies-Chaussée, sera plus partagé que jamais à l'heure de la demi-finale entre la France et la Belgique. Avec 800 Français et 400 Belges, seulement séparés par une route départementale, l'ambiance promet d'être particulière.

"La France, à quelques mètres de nous". Côté belge, à Goegnies-Chaussée, Karim a décoré son restaurant avec les drapeaux des deux pays : "On aurait pu mettre que les couleurs belges mais non, la France est à quelques mètres de nous, juste en face, donc on supporte un peu les deux. Ma femme est française, je suis un peu plus pour la Belgique et elle est pour la France." 

Entendu sur europe1 :
Ceux qui gagnent choisissent le lieu des vacances !

Son épouse a lancé un pari plutôt risqué avec ses enfants : "Il a pris sa fille dans son équipe et moi j'ai pris mon fils dans mon équipe. Ceux qui gagnent choisissent le lieu des vacances !"

Du sourire aux larmes ? Ici, les couples franco-belges sont nombreux. "On s'est chambrés toute la journée ! Mon mari m'a dit 'fais-moi un beau sourire parce que ce soir ce sera des larmes'", raconte cette employée de mairie, maillot bleu sur les épaules. C'est en tout cas le village entier qui se prépare au rendez-vous historique. Même le coq sur le clocher de l'église regarde vers l'ouest et la Belgique, comme pour défier ses voisins de palier pendant 90 minutes. 

Europe 1
Par Kévin Thuilliez, avec T.LM.