Un Loft Story israélo-palestinien

  • A
  • A
Un Loft Story israélo-palestinien
Partagez sur :

Des candidats des deux nationalités auront trois semaines pour régler le conflit.

Douze Israéliens et Palestiniens, filles et garçons de 18 ans qui ne se connaissent pas, seront bientôt enfermés pendant trois semaines dans une maison près de Marseille. Ils devront vivre ensemble sous l’œil des caméras, et surtout se confronter pour trouver une solution au conflit israélo-palestinien.

Intitulée Les Accords de Marseille, cette espèce de télé-réalité devrait voir le jour sur France 5, en septembre prochain. Mais plus qu’une nouvelle version de Loft Story, ce programme se veut avant tout pédagogique, pour rendre ce conflit plus compréhensible.

Il n’y aura ainsi pas de direct et les candidats ne seront pas filmés dans leurs chambres. L’émission sera composée d’une dizaine d’épisodes mélangeant vie quotidienne et négociations. Ces dernières seront encadrées par des parrains adultes. Ils ne pourront pas intervenir, mais seront là pour donner quelques éléments historiques et briefer les candidats sur la complexité du problème.

Pour le réalisateur français Mohamed Ulad, cette émission est avant tout symbolique. "Episode par épisode, ils vont négocier toutes les thématiques du conflit : le statut de Jérusalem, la frontière, le futur état, les réfugiés..", explique-t-il à Europe 1. "Le but est de lancer des dialogues entre ces jeunes. Et au-delà, de donner à voir la complexité de ce conflit, des éléments pour mieux le comprendre. Il y aura aussi une vertu civique, qui participera à apaiser les tensions entre les deux communautés".

"Le but n’est pas de trouver une solution"

Les Accords de Marseille n’ont toutefois pas la prétention de régler le conflit israélo-palestinien. "Ce qui est intéressant, c’est de voir comment la vie quotidienne et les négociations vont s’agencer", explique à Europe 1 la philosophe franco-israélienne Sophie Nordmann, co-auteure de l’émission. "On ne préjuge en rien du résultat. On ne cherche absolument pas à ce qu’ils trouvent une solution miracle au conflit, on sait très bien qu’ils ne la trouveront sûrement pas".

Le casting pour trouver les 12 jeunes est actuellement en cours, en Israël et en Palestine. Le tournage devrait débuter en septembre.