Le phénomène Dancing with the stars

  • A
  • A
Le phénomène Dancing with the stars
@ DR
Partagez sur :

Véritable carton aux Etats-Unis, l’émission devrait arriver sur TF1 en septembre.

Les préparations des grilles de rentrée ont déjà commencé pour les chaînes de télévision. Et parmi ses nouveautés, TF1 devrait présenter en septembre l’émission Dancing with the stars.

Le principe de cette émission est une sorte de Nouvelle Star version danses de salon, où les candidats sont des célébrités. Chaque candidat est associé à un professionnel de la danse. Ils s’affrontent sur des épreuves de cha-cha-cha, tango, foxtrot et autres valses viennoises devant un jury. Le public vote à chaque fois pour éliminer le plus mauvais couple.

Créée en 2004, Dancing with the stars rencontre depuis un gros succès dans une trentaine de pays. La version la plus emblématique reste celle diffusée aux Etats-Unis, sur ABC. Véritable phénomène de société, elle réunit chaque soir entre 20 et 25 millions de téléspectateurs, devenant l’un des programmes les plus regardés du pays, loin devant des séries comme Les Experts ou Desperate Housewives. Face au succès, la chaîne a d’ailleurs programmé deux éditions par saison, de deux mois 1/2 chacune, sans compter les nombreux produits dérivés (jeux vidéos, DVD, etc.).

La France à la traîne

Les chaînes françaises ont voulu se lancer dans la brèche des danses de salon dès le début du phénomène, en 2005. Sauf que contrairement à la plupart des autres pays, les différents programmes n’ont pas du tout fonctionné. Le Celebrity Dancing de TF1 n’a pas dépassé les 25 % de part d’audience, score très moyen pour la chaîne à l’époque. Le Duel de Stars sur M6 n’a pas fait mieux que 3 millions de téléspectateurs, tandis que France 2 a eu du mal à rassembler deux millions de personnes devant le Dancing show.

Cinq ans après ces différents échecs, TF1 serait donc prêt à retenter l’expérience, avec une certaine précaution. "Dancing with the stars est un projet parmi d’autres pour la rentrée", explique la chaîne à Europe1.fr. "C’est vrai qu’on la regarde avec attention, c’est une émission très particulière, et une grosses tendance dans les autres pays".

Un casting étudié

Deux noms commencent à circuler pour les éventuels candidats : le patineur Brian Joubert et l'ancien international de rugby Christophe Dominici. TF1 chercherait donc plutôt à éviter la veine de la télé-réalité, contrairement à ce qui avait été le cas en 2005 (Massimo Gargia, Loana ou Vincent Mac Doom faisaient partie des candidats).

Aux-Etats-Unis, les castings font régulièrement appel à d’anciennes stars de real-tv. Mais dans les candidats se trouvent aussi des acteurs de théâtre, des présentateurs (Jerry Springer), et même des personnalités politiques. D’autres pays ont suivi cette voie. Hillu Schwetje, la femme de Gerhard Schröder, a ainsi participé à la troisième saison de Dancing with the stars en Allemagne. Quant au prince Emmanuel-Philibert de Savoie, il a remporté la cinquième saison italienne du jeu.

Regardez Pamela Anderson dans la version américaine :