France TV fait sa télé-réalité

  • A
  • A
France TV fait sa télé-réalité
@ REUTERS
Partagez sur :

Le service public prépare plusieurs émissions du genre, appelé pudiquement "télévision du réel".

Quand Loft Story et autres Star Academy étaient arrivés sur M6 et TF1 en 2001, France Télévisions l’avait promis : jamais le groupe ne se lancerait dans la télé-réalité. Presque 10 ans plus tard, la direction est en train de changer son fusil d’épaule.

"Télé du réel" plutôt que "Télé-réalité"

Si Patrick de Carolis avait toujours refusé d’y penser, Rémy Pflimlin, le nouveau Président de France TV, pourrait lancer plusieurs concepts. Le but ? Passer l’âge moyen du téléspectateur des chaînes du groupe de 55 à 45 ans.

S’il s’agit de filmer des inconnus dans leur quotidien, pas question toutefois de parler de "télé-réalité". Le service public préfère employer l’expression "télévision du réel". "Il y a un pas qu’on ne franchira pas, c’est celui de la télé-trash", assure à Europe 1 Nicolas Pernikoff, chef des divertissements du groupe. "Pas question de filmer des gens dans un dortoir ou des engueulades au déjeuner".

Des programmes attendus en 2011

Une nouvelle émission, Une semaine sans les femmes, pourrait ainsi arriver début 2011. Ce programme, venu de la BBC, consiste à filmer un village vidé de sa gent féminine. Ou comment les hommes s’en sortent (ou pas) seuls dans la vie quotidienne ou dans l’éducation des enfants.

"C’est un programme étiqueté service public", assure à Europe 1 Jean-Louis Blot, qui dirige ce programme en France :

Dans le quotidien des téléspectateurs

France Télévisions ne veut donc pas se lancer dans des programmes d’enfermement, comme Secret Story. Il préfère miser sur le quotidien des gens et la télé-coaching, très en vogue sur M6.

Le groupe réfléchit ainsi à une émission de déco. Un spécialiste vient chez un téléspectateur dénicher ses vieux objets perdus dans ses armoires et l’aide ensuite à les revendre. Egalement à l’étude, un programmer de cuisine, avec un cuisinier trouvant tout ce qu’il y a de chimique dans le frigo d’un inconnu, recuisinant ensuit les plats avec lui avec des produits naturels, en y rajoutant petit à petit les colorants et autres conservateurs.

Pas d’inquiétude pour la concurrence

L’idée que cinq nouvelles chaînes (France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô) puissent se lancer dans la télé-réalité, ne semble pas pour l’instant effrayer la concurrence. Angela Lorente, la grande prêtresse de la télé-réalité (productrice de Loft Story, Star Academy, etc.), juge même que cela pourrait être "salutaire pour la télé française", le service public ayant beaucoup diabolisé le genre.

TF1 et M6 n’ont pour l’instant pas de gros soucis à avoir. France 3 a lancé, tout doucement, sa première "télé du réel" à la rentrée, Repas de famille. Programmé le samedi à 20h, l’émission, qui filme deux familles s’invitant à dîner, ne dépasse pas le million de téléspectateurs et les 4 % de part d’audience.