"Fier d’être un humoriste censuré"

  • A
  • A
"Fier d’être un humoriste censuré"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

EXCLU - Bigard réagit sur Europe 1 à l’interdiction au moins de 12 ans du Lâcher de salopes.

"Je suis fier d’être le premier humoriste à se voir interdit aux moins de 12 ans, pour un sketch qui a lui-même 12 ans". C’est ainsi que Jean-Marie Bigard a réagi sur Europe 1 aux mesures prises par France 2 samedi, alors que son célèbre sketch Le lâcher de salopes était diffusé dans l’émission les années bonheur, présentée par Patrick Sébastien.

Ecoutez-le sur Europe 1 :<iframe class="video" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/21560636" frameborder="0"></iframe>

Un sketch qui a dû être diffusé après 22h, et avec une signalétique "interdit aux moins de 12 ans", après une lettre de la direction des Affaires juridiques de la chaîne.

"Double punition"

L’humoriste, qui est venu muni de cette lettre (que nous nous sommes procurés), et avec un tee-shirt "interdit aux moins de 12 ans" sur le dos, a exprimé son incompréhension par rapport à ce qu’il a appelé une "double punition".

"On précise dans cette lettre que c’est à cause de la ’vulgarité ‘ et du ‘sexisme’ du sketch. Il est sexiste, mais à l’envers, pour les hommes. Je montre la pitoyabilité du chasseur quand on remplace le gibier par le beau sexe". Et d’ajouter : "Tous les mots que j’utilise sont des termes de chasseurs-pêcheurs".

Bigard, qui a systématiquement remplacé le mot "salope" par "bip bip" dans son sketch s’est inquiété d’une baisse de la liberté d’expression des humoristes."Est-ce que Desproges pourrait aujourd’hui dire ce qu’il disait ? La réponse est non. Est-ce que Coluche pourrait faire ses sketchs aujourd’hui ? La réponse est non", a-t-il affirmé.

Je guette France 2 et France 3

Jean-Marie Bigard considère que des programmes plus choquants passent à la télévision à des heures de grande écoute. "Maintenant je guette France et France 3, tout ce qui est en-dessous de la ceinture, je ne sais pas si c’est pire ou pas. Et dans Secret Story on peut se caresser dans une piscine à 18h", a-t-il déploré.

"Après le chiffre 11, le chiffre 12"

Faisant référence à ses propos sur le 11 septembre, et aux doutes qu’il avait exprimés sur la version officielle, il a déclaré avec humour : "l’année dernière, j'avais des problèmes avec le chiffre 11 et cette année avec le chiffre 12 (…) il y a 86 caméras au Pentagone, qu’ils montrent les images, pour me rabattre le caquet".

Renoncer au célibat

Catholique pratiquant, il a réagi aux affaires de pédophilie dans l’Eglise : "Je suis pour que les curés aient une famille (…) qu’ils aient le droit de se marier et de renoncer au célibat". Et il a adressé un message plutôt clair à Benoît XVI, en lui demandant d'évoluer sur certains sujets : "Il faut dire au Pape qu’il y a des préservatifs parfumés !"

REAGISSEZ - Le Lâcher de salope est-t-il trop vulgaire pour les moins de 12 ans ?