Ferrari veut son émission politique

  • A
  • A
Partagez sur :

Après avoir conquis le 20 heures, la présentatrice ne dirait pas non à un prime.

Il y a un an et demi, Laurence Ferrari prenait les rennes du 20 heures le plus regardé de France. Si les débuts ont été difficiles (28% de part de marché, le plus mauvais score du JT de TF1 depuis 1999), la présentatrice s’est peu à peu installée à son poste, et dépasse maintenant tous les soirs les 30 % de part d’audience.

Maintenant que ce défi est relevé, Laurence Ferrari ne dirait pas non à d’autres projets. "Je souhaite avoir une émission politique", expliquait-elle ainsi lundi sur Europe 1 dans l’émission de Jean-Marc Morandini.

Sauf que l’idée pourrait être plus difficile à mettre en place que prévu. En 2007, boostées par l’élection présidentielle, les émissions politiques ont battu des records d’audiences. Mais passé l’événement, elles ont eu de plus en plus de mal à réunir les téléspectateurs. La seule émission politique régulière diffusée en prime sur une grande chaîne, A vous de juger, peine ainsi à passer les 15 % de part de marché, malgré la présence de personnalités médiatiques sur le plateau.

Face à ces audiences à la baisse, TF1 a laissé tomber le genre depuis 2008. Seule exception : l’émission du 25 janvier dernier, avec Nicolas Sarkozy face à Jean-Pierre Pernaut et une dizaine de Français. Le programme avait réalisé un très bon score pour la chaîne, 8.605.000 téléspectateurs et 32% de part de marché. Mais pour l’instant, TF1 n’a pas fait savoir son intention de multiplier ce genre d’événement.

En attendant sa nouvelle émission, Laurence Ferrari formera en mars prochain un duo inédit avec Claire Chazal, pour présenter les deux soirées des élections régionales sur TF1.