Dans la famille Boyle…la cousine !

  • A
  • A
Dans la famille Boyle…la cousine !
@ DR
Partagez sur :

Une certaine Kerry-Ann Boyle s’est présentée à Britain’s got talent samedi.

Kerry-Anne Boyle, ça vous dit quelque chose ? A priori non…mais vous connaissez forcément sa cousine. Cette jeune Ecossaise de 23 ans originaire de Motherwell, en Ecosse n’est autre que la petite cousine de Susan Boyle, plus grande vendeuse de disque au monde en 2009.

Kerry-Anne s’est présentée samedi à Britain’s got talent, le télé-crochet britannique qui a révélé "Subo" l'année dernière. Jouant carte sur table - elle a expliqué avant de chanter que son grand-père était le frère du père de Susan Boyle -, la chanteuse en herbe a fait une prestation très remarquée.

Regardez-la :

Deux votes sur trois

Une belle occasion pour les jurés et les téléspectateurs de découvrir que, apparemment, le talent est de famille. Malgré la pression, la jeune femme, ovationnée par le public, n’a pas trop souffert de la comparaison. Après son interprétation de You remember me, de Sting, l’accueil des trois juges de l’émission a été plutôt bon. La jurée Amanda Holden lui a même dit qu’elle avait le "facteur Boyle".

Au final, deux des trois juges lui ont dit "oui", ce qui signifie qu’elle pourra continuer l’aventure. Le "non" venait de la star du jury, Simon Cowell, considéré comme le "découvreur" de Susan Boyle. Même s’il a dit ne pas vouloir la "discriminer" en raison de son illustre cousine - qu’elle a d’ailleurs avoué n’avoir jamais rencontrée -, le producteur ne s‘est pas laissé séduire.

Kerry-Anne, souriante et un peu enrobée, chante juste, mais sa voix n’est pas aussi cristalline que celle de Susan. Lors de sa première apparition dans l’émission, Susan Boyle avait véritablement enchanté le jury. Une prestation qui a depuis été visionnée près de 100 millions de fois de fois sur le Web.

Pour comparer avec sa cousine, revoyez-la :

La mamie de Susan ?

En plus de Kerry-Anne, l’émission a été l’occasion de découvrir un nouveau "phénomène". Une candidate de 81 ans, Janey Cutler, a conquis les trois jurés, avec son interprétation de Non, je ne regrette rien, d’Edith Piaf. Elle est déjà surnommée "Nubo", en référence au surnom "Subo" de Susan Boyle.

"Je n’ai jamais entendu une chose pareille", s’est notamment exclamé le juré Pires Morgan, en s’adressant à celle qui est aussi écossaise. Sans doute une grand-mère spirituelle de Susan…

Découvrez-la :