Ces candidats qui squattent la télé

  • A
  • A
Ces candidats qui squattent la télé
@ France 2 / Montage
Partagez sur :

Deux candidats tiennent les spectateurs en haleine sur France 2 depuis plusieurs semaines.

Christophe, 114 victoires, 139.200 euros de gains. Pascal, 72 victoires, 246.000 euros de gains. Deux supers champions pour deux émissions qui battent des records : Tout le monde veut prendre sa place et En toutes lettres, sur France 2. Et un public, tenu en haleine, qui attend leur prochaine victoire... ou leur chute.

Audiences, gains, longévité, Christophe et Pascal font exploser les compteurs. Depuis plus d'un an, Nagui fait trembler la concurrence. A la mi-journée, Tout le monde veut prendre sa place (TLMVPSP) dépasse désormais les 25% de part d'audience, avec des pointes à 30% et même à 32,3% - son record absolu - le 25 mai. Jean-Luc Reichmann, sur TF1, a beau faire Attention à la marche, il chute lourdement et perdra son jeu à la rentrée prochaine.

Regardez la 100e victoire de Christophe à TLMVPS le 10 mai :

Le 3 mai dernier, l'émission présentée par Julien Courbet et Pierre Bellemare battait elle trois records d'un coup : 1,7 million de téléspectateurs ont regardé Pascal gagner 200.000 euros (du jamais vu sur le service public) lors de sa 57e participation. Depuis, le bibliothécaire grenoblois a fait encore mieux.

Une situation qui ne plaît pas forcément à la chaîne. "A un moment donné, la production espère qu'ils vont perdre", explique Corinne Fix, la directrice des jeux de France 2, à Europe1.fr. "On ne va pas les virer, mais si on fait des jeux, c'est pour que tout le monde participe."

Après tant de participations, un lien affectif se tisse entre l'animateur et le candidat. "Ils font presque partie de l'équipe, ils ont moins le trac, ils font plus de vannes", explique Corinne Fix. Dès la 32e victoire de Pascal, arrachée sur le fil, Julien Courbet le concédait : "On sort d'une finale extraordinaire où je me suis rendu compte que je me suis attaché à lui. Je me suis dit 'mince, il est en train de perdre, il ne sera peut-être pas là demain' et puis il y a eu ce retournement de situation..."

Mais à en croire Corinne Fix, Pascal ne devrait plus tenir les téléspectateurs longtemps en haleine. "Je serais vous, je ne raterai pas la prochaine émission (le 31 mai, ndlr)...", confie-t-elle.