Une amende pour avoir utilisé l'Apple Watch au volant

  • A
  • A
Une amende pour avoir utilisé l'Apple Watch au volant
@ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

À LA FORCE DU POIGNET - Au Québec, un conducteur a écopé de 120 dollars d'amende par la police pour avoir utilisé sa montre connecté en conduisant. Une première.

Il fallait bien que ça arrive. L'Apple Watch, sortie fin avril, a fait sa première victime au volant. Pas d'accident, fort heureusement, mais le conducteur utilisait sa montre connectée tout en gardant une main sur le volant. Il a écopé d'une amende de 120 dollars canadiens (environ 86 euros) et de quatre points de pénalité.

"Interdiction d'utiliser un appareil portable". Sur le PV est mentionnée l'interdiction "d'utiliser un appareil portable qui offre une fonction téléphone" pendant que l'on conduit un véhicule, raconte le site CTV News. Pour sa défense, Jeffrey Macesin, le conducteur incriminé, a déclaré "ce n'est pas vraiment portable, c'est une montre". "Vous savez, c'est sur mon poignet. [...] Je pense qu'il faut en tout cas étudier la question. Rappelons que l'Apple Watch n'est pas un téléphone mais elle permet de déclencher et de répondre à des appels au poignet, grâce à sa connexion permanente avec l'iPhone. Le Canadien conteste par ailleurs son amende, affirmant que son iPhone était resté dans son sac lorsqu'il conduisait.

Et en France, c'est interdit ? Dans l'Hexagone, la loi ne mentionne pas (encore) spécifiquement les montres connectées. Mais le Code de la route précise que "tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent." Surtout, en cas d'incident, "même avec un dispositif toléré par la loi, la responsabilité du conducteur qui téléphonait peut être engagée si l'inattention est à l'origine de la perte de maîtrise du véhicule."