Un format de poche pour le nouvel iPhone d'Apple ?

  • A
  • A
Un format de poche pour le nouvel iPhone d'Apple ?
@ YASUYOSHI CHIBA / AFP
Partagez sur :

HIGH TECH - La firme à la pomme organise lundi soir une "keynote" lors de laquelle il devrait dévoiler un nouvel iPhone plus petit que les précédents.

Après avoir vu les choses en toujours plus grand, les fabricants de smartphone seraient-ils en train de revenir à la sobriété ? Lors de sa "keynote" du printempsApple devrait dévoiler lundi soir un nouvel iPhone, plus petit que les deux précédents. Mais que vaut cette nouvelle génération de smartphone Apple ? Les nombreuses fuites sur cet appareil, probablement baptisé "iPhone SE", permettent déjà de se faire une petite idée.

Le principe : la puissance du 6S dans un format 5S. Précisons-le d’emblée, Apple n’a officialisé aucun détail technique à propos de son nouveau téléphone. Mais si les nombreuses informations qui circulent depuis quelques jours se confirment, cet iPhone SE marquera le retour au format 4 pouces (un peu plus de 10 cm de diagonale), en vigueur jusqu’à l’iPhone 5S, alors que les iPhone 6 et 6S sont passés à 4,7 pouces (presque 12 cm). Un détail qui n'est pas anodin, comme le souligne le site spécialisé Wired : le format 4,7 pouces empêche la plupart des usagers d’utiliser leur smartphone avec une seule main. De plus, ce format XL devenu la norme dans le haut-de-gamme ne rentre pas dans toutes les poches. Ce retour d’un modèle de 4 pouces devrait donc en convaincre plus d’un.

Plus petit que ses prédécesseurs, l’iPhone SE serait néanmoins presque aussi puissant, puisque la plupart des spécifications sont celles du dernier iPhone 6S : une puce A9 associée à un coprocesseur M9, un capteur photo de 12 Mpx et un capteur vidéo au format Ultra HD 4k. Un équipement tout à fait aux normes actuelles et qui fait dire que cet iPhone SE ne serait pas vraiment low cost.

Si l’écran Retina HD et le déverrouillage par Touch ID devraient être au rendez-vous, le nouveau smartphone d’Apple n’intégrerait pas en revanche la technologie 3D Touch, qui offre de nouvelles possibilités tactiles mais n’est pas indispensable. Enfin, côté design, cette nouvelle génération devrait adopter l’aspect mat devenue la norme chez Apple mais on ne sait pas encore si les bords de l’appareil seront arrondis.

Ces détails qu’on ignore et qui ont leur importance. Si de très nombreuses informations ont fuité sur ce nouvel iPhone, on ignore encore certains points qui pourraient avoir une grande importance. Il y a d’abord l’écran : s’agira-t-il d’un Retina HD ? L’incertitude domine également en ce qui concerne la caméra à selfie : Apple va-t-il embarquer celle de l’iPhone 6, un peu limité avec 1,2 Mpx, ou celle du modèle 6S, bien plus convaincante avec 5 Mpx ?

Reste un ultime détail qui risque d’embarrasser plus d’un acheteur : les rumeurs grandissantes sur la suppression de la prise jack. Apple y réfléchit depuis un certain temps afin de rendre ses smartphones encore plus fin, quitte à forcer ses clients à renouveler leur connectique (casque audio, câble pour relier le téléphone à une chaîne ou une enceinte) ou à acheter un adaptateur jack. Reste à savoir si Apple changera de technologie dès ce printemps ou s’il attendra cet automne et la probable sortie de l’iPhone 7.

18.03.Bandeau apple iphone.Stephen Lam GETTY IMAGES NORTH AMERICA AFP.600.150

Quels seraient les points faibles de cet iPhone ? Si un téléphone plus petit tient mieux dans la main et la poche, ce changement de dimension a également ses inconvénients. Le premier d’entre eux concerne la vidéo, de plus en plus regardée sur smartphones : les utilisateurs qui se sont habitués au format de 4,7 pouces vont perdre en confort visuel. Cet iPhone ne serait clairement pas le meilleur appareil pour regarder un film ou une série. De même, les amateurs de jeux vidéo devraient se trouver un peu trop à l’étroit. Enfin, les sites Internet s’étant adaptés au format XL des derniers smartphones, certains n’ayant pas adopté le "responsive design", qui consiste à adapter la page Internet au format de l’écran, risquent d’être moins fluides et esthétique sur un écran 4 pouces.

Autre inconvénient redouté, et ce n’est malheureusement pas une surprise : comme d’habitude, Apple ne proposerait que 16 gigaoctets de mémoire sur son modèle d’entrée de gamme. Et une fois le système d’exploitation installé, il ne reste en moyenne que 12 gigaoctects. Un peu limité lorsqu’on prend des photos en 12 Megapixels ou lorsqu’on embarque sur son appareil plusieurs heures de musique. Sans parler de la vidéo : il faut compter 375 Mo pour une minute de film en format 4K. En outre, la possible suppression de la prise jack causerait pas mal de soucis à de nombreux utilisateurs.

Un iPhone pour quel type d’utilisateur ? Sans aller jusqu’à parler d’un iPhone low cost, cet appareil ne représenterait pas un bond technologique : au même niveau que d’autres appareils lancés depuis un an, il n’intéressera alors pas les geek et autres amateurs d’une puissance toujours plus grande. En revanche, il devrait séduire les allergiques aux téléphone XL qui souhaitent néanmoins disposer d’un appareil technologiquement à jour. Surtout les aficionados d’Apple, qui ne peuvent trouver un appareil en-dessous des 4,7 pouces depuis l’iPhone 6.

Cet appareil devrait également intéresser les utilisateurs ayant un budget limité et qui ne pourront jamais s’offrir le futur iPhone 7, qui devrait être dévoilé en septembre prochain. Tout est néanmoins question de point de vue : l’iPhone 5C, présenté comme le modèle d’entrée de gamme, avait été commercialisé 599 euros à son lancement.