Twitter : le nombre d’utilisateurs repart à la hausse

  • A
  • A
Twitter : le nombre d’utilisateurs repart à la hausse
Twitter a gagné neuf millions d'utilisateurs au premier trimestre.@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

RÉSEAUX SOCIAUX - Twitter a séduit neuf millions de nouveaux utilisateurs au premier trimestre. Un record depuis 2015.

Le réseau social à l’oiseau bleu reprend son vol. Après deux ans de quasi-stagnation de son nombre d'utilisateurs mensuels, Twitter a séduit neuf millions de personnes supplémentaires sur les trois premiers mois de l'année, selon les résultats financiers publiés mercredi. Il n'avait pas convaincu autant d'internautes depuis le premier trimestre 2015, il y a deux ans.

Une période de stagnation. Depuis début 2015, le réseau social fondé par Jack Dorsey ne parvenait plus à attirer de nouveaux utilisateurs. De trimestre en trimestre, le nombre d’utilisateurs mensuels ne progressait donc que faiblement (entre deux et cinq millions). Twitter avait même vu ce chiffre baisser perdant deux millions d'utilisateurs au quatrième trimestre 2015. L’arrivée de neuf millions d'utilisateurs supplémentaires, portant à 328 millions le nombre d'utilisateurs mensuels du réseau social lui offre donc une bouffée d'air frais. L'action Twitter prenait d'ailleurs plus de 10% à l'ouverture de la bourse de New York.

Le réseau social multiplie les initiatives. Certains analystes veulent voir dans ces bons résultats les premières conséquences des décisions prises par Twitter depuis plusieurs mois. Car pour séduire de nouveaux utilisateurs, la société de Jack Dorsey a mis les bouchées doubles. En septembre 2016, elle a simplifié la règle des 140 caractères pour ne plus comptabiliser les images et les mentions. Début mars, elle a également adopté de nouvelles mesures pour lutter contre le harcèlement. Avant cela, elle avait déjà changé l'ordre d'affichage de certains tweets pour faire ressortir les messages les plus pertinents en premier.

Les revenus baissent. Pour autant, tous les voyants ne sont pas encore au vert pour la plateforme. De janvier à mars, l'entreprise californienne a en effet vu ses revenus baisser de 8% par rapport à la même période il y a un an. Une décroissance s'expliquant par une baisse des revenus issus de la publicité. Elle n'a rapporté "que" 474 millions de dollars (environ 435 millions d'euros) au réseau social, contre 531 millions de dollars (environ 488 millions d'euros) au premier trimestre 2016. Mais le réseau social a d'ores et déjà prévenu que la croissance de ses revenus resterait "significativement" inférieure à celle des utilisateurs.