Twitter fait le ménage parmi les comptes douteux et affole les utilisateurs

  • A
  • A
Twitter fait le ménage parmi les comptes douteux et affole les utilisateurs
Twitter continue de supprimer les comptes douteux pour mieux modérer les contenus.@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Dans la nuit de lundi à mardi, Twitter a supprimé des milliers de comptes douteux en France, comme elle le fait partout dans le monde. Mais des internautes ont crié à la censure.

Les internautes membres de Twitter se sont réveillés avec une drôle d'impression mardi : certains ont perdu des dizaines d'abonnés et d'autres ont carrément vu leur compte supprimé quelques temps. Si quelques voix se sont inquiétées d'une possible censure, il n'en est rien : Twitter continue simplement de faire le ménage parmi les utilisateurs douteux qui pullulent sur le réseau social, comme l'indique le Blog du modérateur.

Comptes bloqués. Concrètement, Twitter a mené une opération de vérification des comptes jugés suspects en raison de leur activité. Le réseau en a donc fermé provisoirement un nombre indéterminé et demandé le numéro de téléphone de l'utilisateur pour pouvoir réactiver le compte. Ceux qui n'en ont pas, parce que ce sont des "bots" ou parce qu'ils sont gérés anonymement, sont donc passés hors-ligne. Résultat, des milliers de faux utilisateurs ont disparu du réseau social, entraînant pour certains, une perte conséquente d'abonnés. D'ailleurs, "Bonjour Twitter" était l'une des expressions les plus utilisées mardi matin sur le réseau social, les membres s'inquiétant de cette "purge" soudaine.

Ce qui a mis la puce à l'oreille des utilisateurs, c'est que de nombreux comptes bloqués reflètent des engagements politiques, qu'il s'agisse d'inconnus, ou de personnalités comme l'élue LR Valérie Debord ou la journaliste Aude Lancelin. Un point commun qui tout de suite fait penser à une censure.

Campagne d'assainissement. Dans les faits, cela n'a rien à voir avec une campagne de censure politique. Depuis deux mois, Twitter a entamé une purge des comptes suspicieux et des spams afin d'assainir le réseau, de lutter contre la désinformation et les discours violents. "Nous avons bloqué des comptes quand nous avons détecté des changements soudains dans leurs comportements. Dans ce cas, nous contactons les propriétaires de ces comptes et, à moins qu'ils valident leur compte et changent leur mot de passe, nous les gardons bloqués avec impossibilité de se connecter", expliquait Twitter début juillet.

Reste que cette nouvelle vague s'est déroulée sans avertissement préalable et sans explication pour les comptes concernés. Un manque d'information, qui combiné à l'obligation de vérifier son compte par le biais de son numéro de téléphone, n'a pas plus à certains "twittos". Quand d'autres ont préféré se réjouir de voir les spams supprimés du réseau.

La campagne d'assainissement de Twitter devrait continuer dans les semaines à venir. Au deuxième trimestre, le réseau social a ainsi perdu plus d'un millions d'abonnés et a plongé en Bourse.