Trois ans après leur lancement, les montres connectées peinent à séduire

  • A
  • A
Trois ans après leur lancement, les montres connectées peinent à séduire
Les ventes de montres connectées sont en baisse.@ Grégoire Martinez - Europe 1
Partagez sur :

Aucun constructeur ne parvient encore à tirer son épingle du jeu sur le marché des montres connectées.

Le grand marché des objets connectés (trackers d'activité, montres connectées...) est compliqué. Celui des montres connectées l'est tout particulièrement. L'institut IDC a publié lundi ses estimations de vente pour les objets connectés pour le troisième trimestre de l'année, conclusion : le marché stagne. Du côté des montres connectées dont les chiffres avaient été publiés quelques semaines plus tôt, le marché est en baisse de plus de 50%. Résultats, certains constructeurs ont décidé d'arrêter les frais.

Les ventes en baisse. De juillet à septembre, le marché (en volume) des montres connectées a diminué de 51,6%. Tous les constructeurs ont vu leur vente baisser par rapport à la même période un an plus tôt. Apple, premier, Lenovo, quatrième et Pebble, cinquième sont particulièrement touchés. Seul Garmin, deuxième, s'en tire à bon compte, avec une progression de plus de 300% sur un an. De son côté, Samsung, troisième, stagne.

Lenovo abandonne... Face à cette déconvenue, Lenovo (ex-Motorola) a annoncé la semaine dernière son intention d'abandonner le marché. "Les montres connectées ne sont pas assez intéressantes pour que nous continuions à en produire année après année", a expliqué le directeur de la production, Shakil Barkat. Une annonce qui a surpris alors que le constructeur a été pionnier dans le domaine et enrichi sa gamme en 2015.

... LG et Huawei temporisent. Du côté de LG, le constat n'est guère plus encourageant. Le Sud-Coréen qui s'est doté d'une gamme complète a fait le choix de ne pas présenter de nouveaux modèles en 2016. Son concurrent chinois Huawei a fait de même et n'a pas apporté de mise à jour à sa Huawei Watch cette année, malgré une sortie du premier modèle il y a près d'un an et demi.

Garmin, le miraculé. Avec 300% de croissance sur le marché des montres connectées et plus de 12% sur celui des objets connectés, l'américain Garmin affiche une forme déconcertante. Très présent sur le marché des montres connectées dédiées aux sportifs, mais aussi sur celui des podomètres connectés, il pourrait avoir, avec ces deux secteurs, trouvé la bonne recette.

Apple pourrait surprendre. Chez Apple, les chiffres du troisième trimestre peuvent sembler catastrophiques. Le constructeur voit son volume de ventes baisser 71% sur le marché des objets connectés et de 71,6% sur celui des montres connectées. En trois mois, il aurait écoulé, selon IDC, seulement 1,1 million de Watch. Mais les résultats de la marque à la pomme sont à étudier sous un prisme quelque peu particulier. Entre juillet et septembre, Apple vendait encore son premier modèle de montre, sorti il y a pourtant plus d'un an, et une nouvelle version était attendue pour la fin du mois de septembre. Les consommateurs ont donc logiquement pu reporter leur achat pour attendre le deuxième modèle, comme c'est habituellement le cas avec les produits de la firme.

Tim Cook veut rassurer. Depuis la sortie de ce nouveau modèle, l'Apple Watch Series 2, les chiffres de ventes seraient encourageants. "En fait, durant la première semaine de la période des fêtes, nos ventes ont été plus fortes que lors de n'importe quelle autre semaine. Et, comme nous le pensions, nous sommes sur la voie pour réaliser notre meilleur trimestre pour l'Apple Watch", a expliqué Tim Cook, le patron d'Apple, dans un mail envoyé à Reuters.

Comment expliquer ces mauvais chiffres ? Face à l'absence de chiffres précis communiqués par Apple, difficile de savoir ce que ces "fortes ventes" représentent, mais si elle veut tenir sa promesse elle devra écouler d'ici à fin décembre plus de 4,1 millions d'Apple Watch, son record établi à Noël dernier, selon IDC. De manière générale, la période de Noël est essentielle pour le marché des objets connectés. Les constructeurs y réalisent habituellement leurs meilleures ventes de l'année. Et les chiffres sur cette période qui seront publiés en janvier seront donc scrutés avec attention.

Un marché plein de surprises. Contrairement au marché des smartphones, d'une déconcertante stabilité depuis quelques années, les marchés des objets et montres connectées restent donc encore très instables. Surtout, aucun constructeur ne semble encore avoir trouvé la solution parfaite pour séduire les consommateurs qui pour beaucoup jugent ces produits comme des gadgets.