Nintendo Labo : que valent les jeux en carton de Nintendo ?

  • A
  • A
Nintendo Labo : que valent les jeux en carton de Nintendo ?
Nintendo commercialise ses jouets en carton Labo.@ DR
Partagez sur :

Nintendo propose un ensemble de mini-jeux en carton à construire pour sa console Switch. Europe 1 s’est prêté au jeu.

TEST

Un nouveau jeu vidéo, oui, mais en carton. Pas parce qu'il est mauvais, mais parce qu'il est - littéralement - en carton. C'est le pari un peu fou de Nintendo qui propose désormais Labo, une série de jeux à construire pour s'amuser avec sa console, la Switch. Peut-on vraiment s'amuser avec ce type de jouet ? Comment fonctionne le lien avec la console ? Le carton n'est-il pas trop fragile ? Quels jeux sont possibles avec ces accessoires sur lesquels on peut placer les manettes de la console - les joy cons - ou la console elle-même. Europe 1 a fait le test.

Un montage simplissime

Dans leur boîte, les pièces de Labo se présentent sous forme de planches de carton à partir desquelles on peut extraire les différents morceaux grâce au pré-découpage. Bien que le carton ne soit pas très épais, le tout semble assez robuste. En plus des morceaux de carton, la boîte contient également des élastiques, des fils et des éléments pour assembler les différents éléments entre eux. Des bandes réfléchissantes jaunes à coller sur les éléments permettent également aux caméras intégrées dans les manettes de repérer les constructions. Une carte similaire à celle des jeux traditionnels et à placer dans la console contient les instructions pour la construction de l'ensemble.

Une fois la carte insérée dans la console, le tutoriel de construction se révèle particulièrement simple et ludique. Cinq activités et autant d'éléments peuvent être réalisés à partir du contenu de la boîte "multi kit" vendue autour de 50 euros. Les joueurs sont amenés à construire une voiture téléguidée à partir des deux manettes, une canne à pêche, une maison, un piano et une moto. La première construction est aussi la plus simple. La voiture téléguidée permet de comprendre le principe de construction et de se faire la main avant de s'attaquer aux autres toy-cons, le nom que Nintendo donne à ces constructions en carton. Une fois le système assemblé, les deux manettes placées sur les morceaux de carton servent à faire bouger l'ensemble. Le tout peut être commandé depuis l'écran de la Switch.

Des activités amusantes

La construction des différents éléments est particulièrement amusante. La simplicité des étapes rend la construction accessible au plus grand nombre, y compris aux jeunes enfants. Si Nintendo recommande Labo à partir de six ans, certains enfants de quatre ou cinq pourront sans problème y jouer avec l'aide de leurs parents. Malgré leur simplicité apparente, la construction des éléments peut néanmoins prendre du temps. Comptez un peu plus d'une heure pour la canne à pêche et jusqu'à deux heures pour le piano. A l'usage, les jeux sont tout aussi réussis. La canne à pêche, particulièrement ingénieuse, grâce à son système de manivelle, permet de développer la rapidité et l'agilité du joueur. Alors qu'un hameçon apparaît sur l'écran de la console et s'enfonce de plus en plus profondément dans l'eau, le joueur doit pêcher les différents animaux qu'il croise.

nintendo-labo-3-640x422

Le piano, lui, ne permet pas seulement de jouer de la musique dans des sonorités étranges, il sert également à scanner des fiches prédécoupées sur lesquels les utilisateurs peuvent créer des poissons pour la canne à pêche. Le quatrième jeu, la maison, met en scène un petit être que le joueur doit faire évoluer, jouer et nourrir grâce aux différents éléments récupérés dans les phases de jeu. A l'usage, les jeux sont donc plus adaptés aux jeunes enfants qu'aux adolescents. Pour satisfaire tout le monde, la solution idéale semble donc de partager le jeu en deux : la construction pour les plus grands (avec l'aide des plus jeunes), et le jeu pour les plus jeunes.

Convaincre un nouveau public

Avec ces jeux aussi inattendus qu'intéressants, Nintendo fait un pari : celui de séduire un nouveau public, plus jeune, que celui qui utilise sa console jusqu'à présent. Et force est de constater que le bilan est positif. D'autant qu'une fois que l'on maîtrise les mini-jeux proposés, il est possible de paramétrer certaines fonctionnalités et d'imaginer de nouveaux usages grâce à l'atelier toy-con. Il permet de programmer chaque mouvement de l'une ou l'autre des manettes avec du code informatique simplifié. De quoi satisfaire les utilisateurs les plus avancés.