On a testé 1-2-Switch, le jeu de Nintendo "100% malaise"

  • A
  • A
On a testé 1-2-Switch, le jeu de Nintendo "100% malaise"
1-2-Switch est l'un des jeux de lancement de la Nintendo Switch.@ Nintendo
Partagez sur :

Avec 1-2-Switch, Nintendo voulait offrir à sa nouvelle console un jeu montrant les possibilités de ses manettes. Mais le pari est raté.

TEST

La Switch était proche du sans faute. A sa sortie, Nintendo proposait deux jeux sur sa nouvelle console : The Legend of Zelda : Breath of the Wild - que nous avions testé en avant-première -, mais aussi 1-2-Switch que nous avons pu essayer il y a peu. Et si le premier était particulièrement réussi, le second laisse plus que dubitatif et déçoit.

Une bonne idée, mais... L'idée était bonne. Avec 1-2-Switch, Nintendo fait le pari de proposer 28 mini jeux pour s'amuser entre amis ou en famille avec sa nouvelle console. Et pour cause, l'autre jeu disponible, Zelda, se joue seul. Ce jeu qui rappelle Nintendo Land, sorti sur Wii U, a également comme ambition de montrer les nombreuses possibilités offertes par les joy-cons (les manettes de la Switch).

Des jeux ridicules. Car malgré le nombre plus important de jeux proposés, les histoires sont souvent trop courtes, pas assez entraînantes et manquent d'actions. L'exemple de "Miam Miam", l'un des mini-jeux est flagrant. L'idée ? Parvenir à manger le plus de sandwichs possibles en dix secondes. Pour y arriver, le joueur doit maintenir un joy-con à cinq centimètres de sa bouche et ouvrir et refermer les lèvres le plus rapidement possible. Heureusement, dès lors, que l'expérience ne dure que dix secondes car même si le ridicule ne tue pas, mieux vaut éviter qu'une telle séquence se retrouve sur les réseaux sociaux filmée par vos amis.

miam-miam

Montrer les possibilités des manettes. Parmi les autres expériences proposées, l'une nécessite d'imiter des postures de yoga, une autre demande aux joueurs de deviner combien de billes se trouvent d'un côté et d'e l'autre d'une caisse grâce au système de vibration des joy-cons. Ce dernier se révèle d'ailleurs particulièrement efficace et donne une idée plus précise de ce à quoi aurait dû ressembler tous les mini-jeux.

Un jeu beaucoup trop coûteux. Car au final, sur les 28 expériences disponibles, seules trois ou quatre sont vraiment intéressantes. Sur certaines, on détecte par ailleurs des problèmes graphiques, notamment sur le rendu 3D qui laisse à désirer. Et si 1-2-Switch peut tout de même offrir quelques bonnes séances de rigolades entre amis, il ne vaut certainement pas le prix demandé par Nintendo. Car c'est bel et bien son prix qui tue définitivement le jeu. Difficile en effet d'imaginer débourser cinquante euros pour l’acquérir.

A l'image de Wii Sport lors de la sortie de la Wii, Nintendo aurait du offrir le titre à tous les acheteurs de la Switch. Et si vraiment elle souhaite le vendre à part, son prix ne devrait pas dépasser vingt euros.