Enceintes intelligentes : que vaut Amazon Echo ?

  • A
  • A
Enceintes intelligentes : que vaut Amazon Echo ?
Amazon lance son enceinte intelligente Echo en France le 13 juin.@ DR
Partagez sur :

TEST - Europe 1 a testé l’enceinte connectée d’Amazon, Echo, et la version française de l’assistant intelligent Alexa, qui sortent en France mercredi.

TEST

Elle doit permettre à Amazon de mettre un pied dans nos maisons et s'y possible, même, d'en prendre le contrôle. L'enceinte Echo d'Amazon arrive en France mercredi après plusieurs mois d'attente. Trois modèles de la gamme d'enceintes connectées équipées de l'assistant intelligent Alexa seront commercialisés en France à partir de 59 euros. Europe 1 a testé le modèle principal, vendu 89 euros, avant sa sortie. Peut-il rivaliser avec l'enceinte de Google, disponible en France depuis le mois d'août ? Les services promis par Amazon sont-ils au rendez-vous ? Verdict.

Tout savoir sur les assistants intelligents :

Une enceinte discrète et design

De forme cylindrique et de la même taille que l'enceinte Google Home, la deuxième génération d'enceinte Echo est plus compacte que son aînée. Elle se fait donc plus discrète et s'intègre plus facilement dans une pièce à vivre. Surtout, Amazon propose plusieurs finitions en tissu, gris clair, gris anthracite et noir. Des coques de finition supplémentaires, vendues en option, permettent d'avoir un revêtement en bois. Les quatre boutons sont présents sur la partie supérieure de l'enceinte permettent de baisser ou de monter le volume, de déclencher une action ou de couper le microphone. Enfin, un cercle lumineux, très pratique et assez design, indique si l'enceinte est en phase d'écoute ou non. Il passe au rouge en cas de problème de connexion à Internet. 

Pour fonctionner, l'enceinte doit être connectée à une prise secteur. On peut aussi lui raccorder une enceinte externe pour bénéficier d'une meilleure qualité audio. Une prise jack est présente à cet effet à l'arrière du boîtier. Lors de la première installation, il est nécessaire de télécharger l'application Alexa disponible sur iPhone et Android. Elle permet de configurer l'enceinte et de retrouver, ensuite, le détail de ses requêtes. Pour l'initialiser, il faut entrer ses identifiants Amazon. L'anneau lumineux présent sur le dessus de l'enceinte clignote orange. Il est alors nécessaire de connecter le téléphone à l'enceinte en Wi-Fi. Toutes les étapes sont particulièrement bien décrites dans l'application et nous n'avons rencontré aucun problème de connexion. Elle peut se faire en moins de cinq minutes.

De nombreuses "skills" françaises

C’est une chose que l'on comprend rapidement : il est nécessaire de rappeler, avant chaque demande, le mot-clé "Alexa" qui déclenche l'écoute de l'enceinte. Pour le repérer, Echo est dotée de sept microphones, et le résultat est largement satisfaisant. Lors de nos tests, l'enceinte a presque toujours repéré son mot-clé dès la première demande. Sur plusieurs dizaines de demandes, seules deux, lorsque le volume de la musique diffusé par l'enceinte était élevé, ont échoué. Sur ce point, l'efficacité est similaire à celle de l'enceinte de Google.

Après avoir prononcé "Alexa", l'utilisateur peut formuler sa question. Elles doivent impérativement être faites une par une. Mais les possibilités sont nombreuses. Rappel de l'agenda de la journée, précision sur la météo, commande des objets connectés (ampoules connectées, thermostats...), demande d'un flash d'information, lecture de la radio, d'un podcast ou d'une chanson... Alexa est pleine de ressources. Et c'est ce qui fait sa force. Avant le lancement officiel en France, le 13 juin Amazon a travaillé avec les entreprises et les médias français pour les aider à proposer leurs services sur ses enceintes. En ressort donc une offre bien supérieure à celle de ses concurrents et en particulier de Google. Un "magasin" intégré dans l'application Alexa permet de télécharger des "skills" (le nom donné aux applications des enceintes Echo) pour les utiliser sur son enceinte.

On y trouve la majorité des médias français, dont Europe 1 qui propose des flashs d'information, le direct et des podcasts, mais aussi la SNCF ou encore la RATP. Il est ainsi possible de se renseigner sur l’état du trafic de toutes les lignes de bus ou de métro. Les services de musique en streaming Spotify et Deezer sont logiquement compatibles pour diffuser de la musique, tout comme le service maison d'Amazon, Amazon Prime Music. Les objets connectés de Philips, Netatmo ou encore Legrand sont aussi pilotables grâce à l'enceinte après un rapide paramétrage dans l'application. De manière générale, l'utilisateur est invité à dire, une fois pour chaque fonction, quel service il souhaite utiliser. Pour les flashs d'information, Amazon demande de sélectionner un média principal dont le bulletin sera lancé dès qu'il demande les informations, sans préciser de source.

Une voix un peu métallique

A l'usage, le délai entre la fin de la question et la réponse est très court - à peine deux secondes -, mais peut varier en fonction de la qualité du Wi-Fi auquel l'enceinte est connectée. Alexa n'a pas de problème de compréhension des phrases formulées par les utilisateurs, mais pour plus de simplicité et une réponse plus rapide, on prend rapidement certaines habitudes de formulation. Les skills nécessitent aussi de les lancer avant de les utiliser. Pour accéder à l'application Europe 1 il est par exemple nécessaire de dire "Alexa, lance Europe 1" puis "Alexa, écouter le podcast de Matthieu Noël". Il aurait été plus simple et logique de pouvoir dire "Alexa, lance le podcast de Matthieu Noël sur Europe 1", mais ce n'est pas possible. Quant à la voix de l'assistant intelligent, force est de constater qu'elle est un peu métallique et pas des plus naturelles, mais la situation devrait logiquement s'améliorer avec le temps et le travail des équipes françaises.

Côté audio, le résultat est moyen. Echo fait l'affaire pour écouter des podcasts ou de courtes musiques, mais clairement pas pour sonoriser une pièce complète avec un son de qualité. Les basses sont souvent absentes, et les aigus pas toujours très bien dosés. La connexion d'une enceinte externe grâce à la prise prévue à cet effet peut donc être un bon compromis.

Une enceinte aux nombreux usages. Après quelques semaines d’utilisation, un point est clair : Amazon profite de ses nombreux partenariats avec des entreprises et médias français. C'est son avantage sur le marché français. Pour le reste, l'enceinte Echo fonctionne bien : sa détection des commandes est bonne, son design soigné et son paramétrage simple. Seul regret : la voix française dont la fluidité et le naturel est encore largement améliorable.