Samsung : où en est le "Galaxy Note gate" ?

  • A
  • A
Samsung : où en est le "Galaxy Note gate" ?
Samsung a rappelé 2,5 millions de Galaxy Note 7.@ GEORGE FREY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

SMARTPHONES - Un peu plus de trois semaines après le lancement d’un programme de rappel mondial du Galaxy Note 7 en raison de risques d’explosion de sa batterie, l’affaire est loin d’être terminée.

"Si vous disposez d'un smartphone Galaxy Note 7 merci de contacter l'équipage". Ce message, diffusé avant chaque décollage d'un avion par la plupart des grandes compagnies aériennes, donne une idée de l'ampleur du problème... Un peu plus de trois semaines après l'annonce d'un programme mondial de rappel de ses smartphones Galaxy Note 7 en raison d'un risque d'explosion de sa batterie, Samsung est toujours sous le feu des projecteurs. Et, à l'heure actuelle, seulement 60% des appareils vendus en Corée du Sud et aux Etats-Unis ont été remplacés par l'entreprise.

Des débuts en fanfare. Tout avait pourtant bien commencé pour le Galaxy Note 7. Son annonce en grande pompe à New York début août et sa sortie deux semaines plus tard avaient convaincues les consommateurs. Les niveaux de précommande étaient exceptionnels pour Samsung et les journalistes ayant pu l'essayer saluaient un excellent smartphone. Problème, après seulement quelques jours de commercialisation en Corée du Sud et aux Etats-Unis, les deux pays dans lesquels il avait été lancé en premier, certains utilisateurs ont vu leur smartphone exploser. En cause, la batterie de l'appareil, défectueuse.

Un programme de rappel mondial. Il n'aura fallu que quelques jours pour que les cas se multiplient, poussant Samsung à ouvrir une enquête sur les raisons de ces explosions. Et face à l'ampleur du problème, la marque coréenne a été contrainte d'annoncer, le 2 septembre, un programme de rappel mondial des 2,5 millions d'unités de son nouveau smartphone haut de gamme. Tous les propriétaires de Galaxy Note 7 étaient appelés à cesser de l'utiliser afin de limiter les risques et à la renvoyer à Samsung pour un échange. Un programme dont le coût est estimé à plus d'un milliard de dollars.

Seulement 60% des smartphones échangés. Trois semaines plus tard, le problème est loin d'être réglé. Le 15 septembre, les autorités américaines ont annoncé que 92 incidents avaient eu lieu dans le pays dont 26 ayant entraîné des brûlures. Depuis, Samsung a communiqué sur la part des smartphones lui ayant été retournés. Et seulement 60% des Galaxy Note 7 potentiellement défectueux ont été échangés.

Des problèmes avec les modèles de remplacement ? Problème, les modèles de remplacement sont loin de satisfaire leurs propriétaires. Le Wall Street Journal rapporte que plusieurs utilisateurs de "nouveaux" Galaxy Note 7 se sont plaints de différents problèmes. Pas question de nouvelles explosions, mais le smartphone aurait tout de même tendance à surchauffer plus que de raison. D'autres modèles verraient, eux, leur batterie se vider bien plus vite que la normale. Des problèmes reconnus par Samsung qui explique cependant que seuls "quelques consommateurs" sont concernés.

La Chine, nouveau point noir ? Surtout, Samsung est confronté à un nouveau problème. Alors que l'entreprise avait assuré que les Galaxy Note 7 vendus en Chine n'étaient pas sujet aux explosions en raison de leur batterie livrée par un autre fournisseur, l'appareil d'un utilisateur chinois a explosé mardi. Dans une vidéo mise en ligne, on y voit le smartphone fumer et fondre alors qu'il est branché à son chargeur. Samsung précise être en contact avec l'utilisateur concerné et prévoit "un examen minutieux de l'appareil en question" dès lors qu'il sera en sa possession. Mais, cela pourrait entraîner un nouveau rappel.

Pas de retour en France avant novembre. Face à ces aléas et afin de terminer son programme de rappel dans le pays, Samsung a décidé de décaler la remise en vente du Galaxy Note 7 en Corée du Sud de trois jours. Le mobile devrait y être de nouveau disponible le 1er octobre. En France, il faudra patienter nettement plus longtemps. "Nous espérons que le Galaxy Note 7 sera disponible partout fin novembre, soit bien avant la fin de l'année", a en effet déclaré David Lowes, responsable du marketing chez Samsung Europe.