Avec les Galaxy S9 et S9+, Samsung améliore l’existant

  • A
  • A
Partagez sur :

Samsung a présenté ses nouveaux smartphones haut de gamme, les Galaxy S9 et S9+ dimanche. Ils misent sur la photo pour convaincre.

Pas de révolution, mais des évolutions... À première vue, les Galaxy S9 et S9+ présentés par Samsung dimanche soir à Barcelone, à la veille de l’ouverture du Mobile World Congress, le salon annuel de la téléphonie, ressemblent à s’y méprendre aux Galaxy S8 et S8+ commercialisés l’an dernier. Pour se distinguer et concurrencer l’iPhone X d’Apple, le constructeur sud-coréen mise sur une importante mise à jour des appareils photos et quelques ajustements ergonomiques. 

Des ajustements ergonomiques

"Nous avons gardé la même base". Sur scène, le directeur marketing de Samsung assume : le Galaxy S9 reprend le même design que son prédécesseur. Les deux versions utilisent donc le même type d’écran "Infinity Display" qui recouvre la quasi-totalité de la face avant et déborde légèrement sur les côtés. Les dalles, respectivement de 5,8 et 6,2 pouces, sur les Galaxy S9 et S9+, utilisent la technologie Super AMOLED qui permet d’afficher des couleurs plus vives et un taux de contraste plus élevé.

Samsung a tout de même procédé à quelques ajustements, notamment concernant le capteur d’empreintes digitales. Placé à côté de l’appareil photo sur le Galaxy S8, et quasiment inaccessible, il est désormais placé sous l’appareil photo, au niveau des doigts. Sur chacun des deux appareils, un emplacement est également prévu pour ajouter une carte microSD.

Focus sur la photo...

C’est sur la photo que Samsung mise le plus. "Au départ, les téléphones étaient utilisés pour téléphoner, aujourd’hui ce n’est plus le cas. On fait des photos et des vidéos, on envoie des emojis. Nous voulions créer un téléphone qui reflète la façon dont vous vivez", justifie la firme. La qualité des photos des smartphones est en effet devenue un critère d’achat important, particulièrement chez les jeunes. L’appareil photo des Galaxy S9 et Galaxy S9+ ajuste donc son ouverture en fonction de la luminosité. De jour, le capteur n’est pas ouvert entièrement (à f/2.4) pour capter la lumière nécessaire. De nuit, il s’ouvre en entier (à f/1.5) pour capter le plus de lumière possible et réaliser des photos nettes.

Le mode slow-motion a également été retravaillé. Alors qu’il est limité à 240 images par secondes sur la majorité des smartphones, il pourra aller jusqu’à 960 images par secondes. Concrètement, un mouvement qui dure 0,2 secondes, comme un clin d’œil, par exemple, durera 6 secondes en mode Super Slow Motion. Au niveau technique, le Galaxy S9 intègre un capteur de 16MPixels. Le Galaxy S9+ dispose lui d’un doublé capteur photo de 16MPixels. Les deux modèles permettent également d’utiliser la réalité augmentée avec le système AR Core de Google, qui affiche des éléments virtuels dans le monde réel.

... et le multimédia 

Mais sur Android, la réalité augmentée est encore assez peu utilisée. Pour pallier cela, Samsung a développé des emojis animés. Les utilisateurs pourront scanner leur visage grâce à la caméra frontale de leur smartphone. Celui-ci sera alors modélisé pour créer un emoji, qui s’animera en suivant les mouvements de la tête et de la bouche de son utilisateur. Les personnages des films de Disney et de Pixar ont également été modélisés et seront disponibles dans le courant du deuxième trimestre.

Quant aux haut-parleurs, ils sont désormais stéréo avec des réglages réalisés par la marque autrichienne AKG. Le tout est propulsé par un processeur à huit cœurs Exynos de Samsung. Il fonctionne avec 4Go de mémoire vive sur le Galaxy S9 et 6Go sur le Galaxy S9+. 

Samsung prévoit de commercialiser les deux versions du Galaxy S9 en quatre coloris le 16 mars, respectivement pour 859 et 959 euros, soit 50 euros de plus que les modèles actuels. Une hausse que la marque justifie par l'augmentation du coût des composants au cours des derniers mois.