PSA testera en septembre des voitures sans chauffeur à Singapour

  • A
  • A
PSA testera en septembre des voitures sans chauffeur à Singapour
Cette opération s'inscrit dans le programme AVA (Autonomous vehicle for all) lancé début mars.@ AFP
Partagez sur :

PSA mène déjà des tests en Europe avec des voitures autonomes permettant au conducteur d'effectuer pendant le trajet d'autres activités.

Le constructeur automobile PSA a signé un partenariat avec la société américaine nuTonomy, qui développe des logiciels de conduite autonome, afin de tester à partir de septembre des voitures sans chauffeur à Singapour, selon un communiqué diffusé mercredi. La start-up fondée en 2013 installera son logiciel ainsi que des capteurs dédiés et des plateformes de calcul dans les nouveaux SUV Peugeot 3008.

Programme AVA. "Pour les deux entreprises, l'intégration de ce système VA (véhicule autonome, ndlr) au sein du véhicule constitue une étape décisive en vue du déploiement à grande échelle des voitures autonomes", souligne PSA dans le document. "Ce partenariat va permettre d'analyser, à la fois la performance du système VA ainsi que l'expérience client d'un service de mobilité à la demande et autonome en milieu urbain". Cette opération, qui s'inscrit dans le programme AVA (Autonomous vehicle for all) lancé début mars, "rend l'arrivée du véhicule autonome de plus en plus concret", estime Anne Laliron, directrice du Business Lab du constructeur automobile, citée dans le communiqué.

PSA mène déjà des tests en Europe avec des voitures autonomes permettant au conducteur d'effectuer pendant le trajet d'autres activités comme regarder un écran. Mais le groupe n'est pas encore passé au stade du véhicule sans chauffeur. nuTonomy mène pour sa part depuis août 2016 des essais publics dans un quartier spécifique à Singapour, une ville qui "soutient activement le développement de nouvelles solutions de mobilité puisque la capitale cherche à accueillir une population croissante tout en maximisant l'usage efficace de ses infrastructures", relève PSA.

Le partenariat avec le groupe français lui permet d'étendre sa flotte de test. Après les premiers résultats, "les deux sociétés envisageront d'étendre ces tests de voitures autonomes sur routes ouvertes à d'autres villes dans le monde", note le communiqué.