Pour sa première série originale, Apple s'offre Steven Spielberg

  • A
  • A
Pour sa première série originale, Apple s'offre Steven Spielberg
Apple a signé un accord avec Steven Spielberg.@ Mike Coppola / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

La marque à la pomme va lancer la production de dix nouveaux épisodes de Amazing Stories, la série de Steven Spielberg. Elle mise de plus en plus sur les contenus originaux.

Apple sort les grands moyens... Après de premières révélations en août sur l'investissement de la marque à la pomme dans la production de séries originales, le Wall Street Journal annonce mercredi qu'Apple a choisi sa première production. Et la firme commence très fort : elle va faire revivre la série de Steven Spielberg, Amazing Stories.

De grands noms d'Hollywood

Selon les informations du quotidien économique, la firme de Cupertino a négocié la production de dix nouveaux épisodes de la série avec un budget supérieur à 5 millions de dollars chacun, soit bien plus que la plupart des séries américaine et au même niveau que les séries les plus importantes de Netflix. Le réalisateur Amblin Entertainment et le showrunner d'Hannibal Bryan Fuller seront aux manettes pour ce retour de la série de l'un des plus grands cinéastes d'Hollywood qui a gagné avec elle cinq Emmys. Steven Spielberg, lui, devrait être producteur exécutif des épisodes.

La version originale de Amazing Stories, diffusée aux Etats-Unis entre 1985 et 1987, était centrée sur la science-fiction. A l'époque, chaque épisode racontait une histoire différente axée sur la peur, la magie ou la terreur. Mais aucune information n'a fuité pour l'heure sur les projets pour ce retour. 

Premier fait d'arme de l'équipe d'Apple

La signature de cet accord avec Steven Spielberg est le premier fait d'arme de Jamie Erlicht et Zack Van Amburg, deux très grands connaisseurs du monde du cinéma, anciens de chez Sony, recrutés par Apple au début de l'été. Ils sont en effet connus pour avoir repéré plusieurs séries majeures de ces dernières années et notamment Breaking bad et The Crown. Pour développer les contenus originaux, et notamment les séries, sur lesquelles Apple mise de plus en plus, Tim Cook, le CEO de la firme, et Eddy Cue, le responsable d'Apple Music, leur ont alloué un budget d'un milliard de dollars afin de lancer la production d’une dizaine de séries.

Car bien que le budget d'Apple reste encore nettement inférieur à celui de Netflix dans la production de contenus originaux, la marque à la pomme trace son chemin à grande vitesse dans le secteur. Depuis le début de l'année, elle a déjà proposé plusieurs épisodes d'une télé-réalité sur les développeurs d'application, Planet of the Apps. Plus récemment, au mois d'août, elle a mis en ligne les premiers épisodes de Carpool Karaoke, sa deuxième série originale basée sur le concept éprouvé de la séquence du même nom dans le Late Late Show de James Corden.

Les contenus, une guerre de plus en plus importante

Et si Apple, comme d'autres, investissent de plus en plus dans la production de séries, voire de films, c'est qu'ils deviennent autant d'éléments de différenciation qui peuvent encourager les utilisateurs à s'abonner à un service plutôt qu'un autre. House of cards ou encore Narcos ont par exemple contribué au succès de Netflix. Pour Apple, il s'agit de poursuivre le développement de son service de streaming, Apple Music, qui après seulement deux ans d'existence compte déjà plus de 30 millions d'abonnés payants chaque mois. 

La question de la distribution des séries produites par Apple, et notamment ces nouveaux épisodes de Amazing Stories reste cependant encore en suspens. La marque va-t-elle tout proposer dans son service de streaming existant, Apple Music, quitte à lui donner un nouveau nom pour mieux refléter la variété de ses contenus, ou va-t-elle opter pour un autre mode de distribution ? Il s'agit de l'autre chantier de Jamie Erlicht et Zack Van Amburg à qui Tim Cook a demandé de plancher sur la stratégie vidéo d'Apple.