On a testé le smartphone de Lenovo, le Moto Z, et ses "Mods"

  • A
  • A
On a testé le smartphone de Lenovo, le Moto Z, et ses "Mods"
Le Moto Z est compatible avec les Moto Mods.
Partagez sur :

Le nouveau smartphone haut de gamme de Motorola propose de nombreux accessoires en option. Test.

TEST

Pico-projecteur, appareil photo, enceinte, batterie externe... Le Moto Z, le nouveau smartphone haut de gamme du constructeur chinois Lenovo, voudrait être tout cela à la fois. Et pour cause, il est possible d'adjoindre à l'appareil des modules baptisés "Mods" qui lui ajoutent des fonctionnalités. Un concept assez proche de celui de LG G5, mais que Motorola espère développer de manière plus importante en multipliant les accessoires. Après une semaine d'utilisation du Moto Z et de ses "Mods", faut-il y l'avenir du smartphone ?

D'une finesse absolue 

La première chose qui frappe lors du déballage du Moto Z, c'est sa finesse. L'appareil mesure en effet 5,19mm d’épaisseur, bien moins que les autres smartphones du marché. A titre de comparaison, l'iPhone 7 mesure 2mm de plus à 7,1mm et le Galaxy S7 edge est lui à 7,7mm. Lors de la première prise en main, une telle finesse est quelque peu déroutante, mais la surface de la coque arrière fournie de la boite permet au smartphone de ne pas glisser des mains. Surtout, le choix de bords très arrondis permet de ne pas gêner l'usage et ne fait pas mal à la main lors d'une utilisation prolongée.

Seul regret en terme de design, la présence sur la face avant de l'appareil, sous l'écran, de ce qui s'apparente à un bouton carré. Car ce dernier n'est en réalité pas un bouton, mais un capteur d'empreintes digitales. Très pratique pour déverrouiller l'appareil, le fait qu'il ne permette pas de revenir sur l'écran d'accueil - comme sur un iPhone ou un Galaxy S7 - est pour le moins déroutant, voire gênant. Pire, lors d'un appui sur ce bouton, le téléphone se verrouille...

Un écran d'excellente qualité

Le Moto Z intègre un grand écran de 5,5 pouces AMOLED. Lenovo a opté pour une dalle Quad HD qui frôle la perfection. D'un côté, les couleurs affichées sont d'excellente qualité, de l'autre l'écran AMOLED permet d'afficher des noirs parfaitement noirs et enfin le niveau de luminosité est plus que satisfaisant. On retrouve ici un écran d'une qualité similaire à celui du Galaxy S7 edge que nous avions testé il y a quelques mois.

A l'intérieur, on retrouve un processeur Qualcomm à quatre-cœurs et 4Go bien suffisant pour faire tourner le smartphone sans aucun ralentissement. Les quelques jeux gourmands en énergie que nous avons essayés sur Android 6.0 n'ont posé aucun problème à l'appareil. Le constat est en revanche nettement moins reluisant en photo. Le capteur arrière de 13MPixels s'avère décevant. Dans des conditions de luminosité normale, les clichés sont en effet pixelisés dès lors que l'on zoome. De nuit, les photos sont bien en dessous de la concurrence, à tel point que l'on se demande si Motorola ne cherche pas à pousser les consommateurs à acheter le Mods intégrant un appareil photo.

Les Mods, un (coûteux) plus

Mais, ce qui fait le principal intérêt du Moto Z, ce sont ses "Mods", des modules à lui ajouter. Leur fonctionnement est simplissime. Pour ajouter un Mods à l'appareil, il suffit de lui retirer sa coque arrière et de placer le Mods à la place. Ce dernier reste alors en place grâce à un puissant aimant. Lors de notre test, nous avons essayé deux des Mods proposés par Lenovo. Le premier, développé en partenariat avec JBL, ajoute à l'appareil une enceinte externe, le second intègre un pico-projecteur permettant de projeter l'écran du smartphone sur un mur.

mods

Les deux accessoires sont intéressants, mais pour des raisons bien différentes. Le premier permet d'écouter de la musique avec un son de bonne qualité et de remplacer une enceinte sans fils traditionnelle. La batterie externe qu'il intègre permet aussi de rallonger l'autonomie du smartphone. Le second, le pico-projecteur, projette l'écran du smartphone sur un mur ou toute autre surface plane avec une qualité étonnante. Testé de jour, dans une pièce lumineuse, le projecteur affiche tout de même une image grande, lumineuse et nette.

D’autres Mods sont proposés. Dans la liste, on retrouve par exemple une batterie externe ou encore un appareil photo. Lenovo prévoit par ailleurs d'étendre cette gamme en sortant au moins douze Mods par an. Seul problème, ces Moto Mods sont assez coûteux. Comptez 99 euros pour le Mods intégrant une enceinte et 349 euros pour le pico-projecteur.

Un bon smartphone

Bel écran, design réussi, fonctionnement des Moto Mods, et bonne autonomie avec la possibilité de tenir largement une journée, outre son appareil photo très décevant, le Moto Z est un excellent smartphone. Vendu 649 euros, il rejoint le Galaxy S7 de Samsung et l'iPhone 7 d'Apple dans la liste des mobiles haut de gamme. Et plutôt que de les concurrencer frontalement, Motorola attaque, intelligemment, avec des accessoires que ses concurrents ne proposent pas forcément.