On a testé l'assistant intelligent Google Home

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'enceinte intelligente de Google, Google Home, est disponible en France depuis trois semaines. Premier retour d'expérience.

TEST

Gadget ou indispensable ? Trois semaines après sa sortie en France, Europe 1 fait le point sur le fonctionnement de la première enceinte intelligente disponible dans la langue de Molière.

Un objet discret

Avant de la faire fonctionner, il faut commencer par installer cette enceinte intelligente. Blanc cassée, de la forme des enceintes Bluetooth qui permettent d'écouter de la musique, se révèle assez discrète et s'intègre facilement dans n'importe quel intérieur. A l'intérieur, on retrouve un assistant intelligent, ici Google Assistant. Comme Siri sur l'iPhone, chacun peut poser des questions, avant que l'enceinte ne réponde. Pour déclencher l'écoute, il est simplement nécessaire de précéder ses questions d'un "Ok Google".

Parmi les possibilités de base, demander à Google Home des nouvelles du ciel. Interrogez-le en lui disant "Ok Google, quel temps fait-il" et il vous répondra "Actuellement à Paris il fait 20°C avec un ciel dégagé. Aujourd'hui le ciel sera partiellement couvert avec des maximales prévues à 31°C et des minimales à 19°C". Mais en plus de ces questions simples, Home est capable de répondre à des interrogations plus complexes.

De large possibilités, mais quelques limitations

Comme Google Home est disponible en France depuis trois semaines, on commence à avoir un vrai retour d'expérience. Au réveil on peut par exemple lui dire "Ok Google, bonjour" et l'enceinte donne un aperçu de la journée. L’heure, la météo, pour savoir comment s'habiller, les infos, avec les flashs d'Europe 1 par exemple, mais aussi les rendez-vous. Bref, tout ce qui peut être nécessaire.

Autre possibilité, demander à Google Home de vous faire écouter votre playlist préférée. Si vous avez des objets connectés chez vous, Google Home peut par exemple étreindre ou allumer les lumières. Il suffire alors de dire "Ok Google, éteint la lumière". Et puis l’enceinte peut aussi répondre à des questions en fonction de leur contexte. ii vous demandez le numéro d’un restaurant et qu’ensuite, dans une autre question, vous demandez simplement combien de temps il vous faudra pour y aller, Home comprend que vous parlez du restaurant.

Mais parfois la mécanique déraille et l'enceinte annonce "Excusez-moi je n'ai pas compris" ou "Et là, c'est le bug". Google Home répond ainsi après des questions sur certains sujets d’actualité ou pour des demandes bien précises : avoir un itinéraire par exemple. Il faut s'y habituer. Donc en résumé, après trois semaines d’utilisation, cet assistant d'un nouveau genre s'avère pratique, mais pas indispensable.

L'avantage c'est quand même que de nouvelles fonctionnalités sont régulièrement ajoutées. Ce n'est donc qu'un début et il va bien falloir surveiller les évolutions de ses enceintes qui pourraient devenir le prochain indispensable de la maison.