Molotov : le "Netflix de la télé" se lance en France

  • A
  • A
Molotov : le "Netflix de la télé" se lance en France
Le service de télévision en direct Molotov se lance en France lundi.@ Capture d'écran.
Partagez sur :

Le service de télévision en direct est lancé en France lundi, en partenariat avec Apple. Il pourrait concurrencer les box des opérateurs.

Ce pourrait être la prochaine grande réussite française. La start-up française Molotov lance lundi en France son service de télévision en direct. Un portail regroupant toutes les chaînes françaises qui pourrait, à terme, venir concurrencer les box des opérateurs. Il est disponible en exclusivité sur iPad et Apple TV jusqu’à la fin de l’été.

Un accord avec chaque chaîne. Molotov réussit là où de nombreux autres ont échoué. Le service a en effet convaincu toutes les chaînes gratuites françaises de lui faire confiance. TF1, France Télévisions ou le groupe Canal+, tous les grands acteurs de la télévision française se lancent dans l’aventure de ce que certains qualifient déjà de "Netflix de la télévision". Près de deux ans de négociations auront été nécessaires pour arriver à un tel résultat. Et en plus des 26 (et prochainement 27) chaînes de la TNT gratuite, le service propose à ses utilisateurs de nombreuses chaînes payantes.

Une interface simplifiée. Lancée en avant-première sur Apple TV et iPad, l’application de la start-up arbore une interface simple et ergonomique. La page de lancement présente ainsi simplement une vignette pour chaque chaîne, correspondant au programme en cours de diffusion. "Cela doit permettre au public de bénéficier rapidement d’un aperçu complet des programmes en cours", explique-t-on chez Molotov. Pour lancer le programme qu’il a choisi, l’utilisateur peut ensuite simplement cliquer sur la bonne vignette. Mieux, si le programme a déjà débuté, l'utilisateur peut revenir en arrière d'un simple clic.

L’intelligence au service de la télévision. En plus de cela, l’application propose également des fonctions de tri et des recommandations de programmes. Molotov peut, par exemple, simplement classer les programmes selon leur genre (films, séries, documentaires…). Le service peut également regrouper les programmes en fonction de leurs acteurs. Un fan de Daniel Craig pourra par exemple retrouver simplement tous les programmes dans lesquels l’acteur est présent en cours de diffusion, à venir, mais aussi accessibles en replay.

Une box dématérialisée. Molotov propose en effet le replay de toutes les chaînes et ordonne les programmes que l'utilisateur a prévu de regarder, en partant de celui qui sera disponible le moins longtemps à ceux qui ne sont pas encore passés. Et, pour ceux qui le souhaiteraient, l’enregistrement des programmes est proposé dans le cloud. Un vrai plus qui permet de retrouver un programme dont l’enregistrement a eu lieu sur sa télévision directement sur sa tablette. Dans l’offre gratuite, dix heures d’enregistrement sont offertes, mais un abonnement à 3,99 euros par mois permet d'augmenter cette capacité à 100 heures de programmes. De quoi concurrencer les box des opérateurs traditionnels qui proposent peu ou prou les mêmes services.

Du gratuit avec abonnement. Le service dans sa formule la plus simple, avec l’intégralité des chaînes de la TNT gratuite, mais aussi TV5Monde et Eurosport notamment, est gratuit. Des abonnements permettent ensuite d’augmenter les possibilités du service. Outre l’offre à 3,99 euros proposant plus de stockage, une offre à 9,99 euros par mois permet d’accéder à plus de chaînes, environ 40 en plus de l’offre gratuite, et à plus de stockage. On regrettera simplement que les utilisateurs abonnés hors de Molotov ne puissent profiter de leurs chaînes payantes avec le service, sauf à se réabonner via celui-ci.

Un service très prometteur. Dans les mois à venir, le service arrivera sur d’autres supports et notamment Android et les téléviseurs connectés LG et Samsung. A terme, l’objectif semble clair, être présent sur tous les appareils connectés de la maison (smartphones, tablettes, ordinateurs, consoles de jeu…) à la manière d’un certain Netflix. D’autres pays pourraient également bénéficier du service, mais "le lancement dans chaque pays requiert des négociations spécifiques", rappelle la start-up. Et si cette jeune pousse française a tout pour plaire, elle a déjà séduit quelques grands noms du monde de la culture, et notamment Pierre Lescure, qui y a investi. Autant d’éléments qui ouvrent un bel avenir à Molotov…