McLaren dément des discussions avec Apple en vue de son rachat

  • A
  • A
McLaren dément des discussions avec Apple en vue de son rachat
Apple serait en discussion pour le rachat de McLaren.@ Capture d'écran.
Partagez sur :

AUTOMOBILE - Apple serait en discussion avec le groupe McLaren en vue d'un rachat, selon le Financial Times. Le groupe automobile dément.

Apple va-t-il se lancer dans l’automobile ? L'entreprise serait en discussions avec le groupe automobile anglais McLaren en vue d'un rachat, révèle mercredi le Financial Times s'appuyant sur trois sources. Selon ces dernières, les négociations seraient en cours depuis quelques mois, mais l'état de leur avancement reste encore flou. Selon le journal économique, Apple discuterait le rachat de l'intégralité de l'entreprise spécialisée dans l'automobile de luxe ou la prise d'une participation majoritaire. McLaren a toutefois démenti toutes discussions mercredi soir.

Une acquisition majeure. L’acquisition du groupe automobile, valorisé à environ un milliard et demi d'euros, représenterait la plus grosse acquisition de la marque à la pomme depuis le rachat du constructeur de casques audio Beats pour 3 milliards de dollars en 2014. Les résultats de l'entreprise ne sont cependant pas exceptionnels. Le groupe anglais reste déficitaire malgré la vente de 1.654 véhicules pour un revenu de 450 millions de livres en 2014. Enfin, une autre partie de son activité repose sur la F1, un domaine dans lequel Apple ne semble pas, à priori, avoir d'intérêt particulier.

Vers une voiture autonome ? En cas de rachat, McLaren pourrait cependant apporter de précieuses connaissances à Apple, notamment dans le domaine de la construction automobile et dans le développement de système informatiques embarqués. Surtout, les intérêts des deux entreprises pourraient se rapprocher dans le domaine de la voiture autonome, un domaine sur lequel McLaren travaille depuis deux ans.

Une orientation floue. Avec ces révélations, les ambitions de la marque à la pomme dans l'automobile deviennent de plus en plus difficiles à cacher. Alors que des rumeurs insistantes évoquent la possibilité pour Apple de commercialiser une voiture dans les années à venir, les orientations de l'entreprise ne semblent pas encore bien détaillées. Au début du mois de septembre, le New York Times avançait en effet qu'Apple avait fermé des pans entiers de son projet secret dans l'automobile et licencié des dizaines de personnes qui travaillaient dessus.

Des voitures autonomes en 2021. Un tel rachat pourrait cependant marquer une montée en puissance de la part d'Apple dans l’automobile et ce alors que d'autres constructeurs ont récemment donné plus d'informations sur leurs projets. Ford et BMW ont par exemple annoncé leur intention de lancer des véhicules autonomes en 2021. 

Contactée par le Financial Times, Apple n'a pas souhaité faire de commentaires.