L'iPhone 7 redonne des couleurs à Apple

  • A
  • A
L'iPhone 7 redonne des couleurs à Apple
L'iPhone 7 est le smartphone le plus vendu du mois de septembre.@ Stephen Lam / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

En un an, la part d'iOS (le système d'exploitation de l'iPhone) sur le total des smartphones vendus est en forte hausse.

L'iPhone 7 séduit d’avantage que son prédécesseur l'iPhone 6s. Selon une étude publiée par le cabinet Kantar Comtech, les smartphones à la pomme se sont en effet mieux vendus entre juillet et septembre 2016 que l'an passé à la même période. Une période qui englobe le lancement de l'iPhone 7.

Les ventes d'iPhone en hausse. L'institut qui mesure les parts de marchés de chaque système d'exploitation pour smartphone (iOS pour Apple, Android, Windows Mobile...) note en effet une forte hausse de la part des smartphones sous iOS, les iPhone. Sur trois mois, 19,9% des smartphones vendus en France embarquaient iOS contre 14,6% en 2015, soit un hausse de 5,3 points. Et la tendance est similaire dans plusieurs autres pays, notamment aux Etats-Unis où Apple s'octroie 34% des ventes, une hausse de 5 points par rapport à la même période un an plus tôt.

L'iPhone 7, smartphone le plus vendu en septembre. Et l'explication de cette hausse est simple : la sortie mi-septembre des iPhone 7 et 7 Plus. Les deux nouveaux smartphones à la pomme semblent avoir mieux convaincu les consommateurs que l'iPhone 6s il y a un an. "Aux États-Unis, les nouveaux iPhone 7 et 7 Plus ont eu un impact immédiat, devenant les smartphones les plus vendus au mois de septembre, avec 17,1% de parts de marché", a expliqué Lauren Guenveur, global client manager chez Kantar.

Android en légère hausse, Microsoft chute. Dans le même temps, Android est aussi en légère hausse. Entre juillet et septembre 2016, 74,2% des smartphones vendus en France tournaient sous Android. Un chiffre en légère hausse de 1,9%. C'est du côté de Windows Mobile que la chute est nette, le système d'exploitation de Microsoft, qui perd 7,1% de parts de marché. En cause, l'arrêt quasi-total des smartphones Microsoft Lumia qui représentaient la quasi-totalité des ventes l'an passé.