Les ventes d'iPhone, moins bonnes que prévu, éclipsent les bénéfices d'Apple

  • A
  • A
Les ventes d'iPhone, moins bonnes que prévu, éclipsent les bénéfices d'Apple
Partagez sur :

Le bond des bénéfices d'Apple a été éclipsé par les ventes déceptives d'iPhone, alors qu'aucun chiffre n'a filtré concernant l'Apple Watch. Mais tout est relatif...

Rien ne va plus pour Apple ? Pas vraiment. La marque à la Pomme, qui publiait dans la nuit de mardi à mercredi les résultats du troisième trimestre de son exercice décalé (avril-juin) a été chahutée à Wall Street, son action perdant 6,70% à la clôture de la place boursière américaine. Et pourtant...

Bond spectaculaire du bénéfice net. Apple a annoncé un bond de 38% pour son bénéfice net, à 10,7 milliards de dollars, et de 33% pour son chiffre d'affaires, à 49,6 milliards de dollars, sur le troisième trimestre de son exercice décalé.

Les ventes d'iPhone en hausse. Les analystes sont en effet déçus des ventes d'iPhone, dont "seulement" 47,5 millions de modèles ont été écoulés sur la période, alors que les experts les plus optimistes espéraient voir franchie la barre des 50 millions. Pourtant, cela représente 35% de progrès sur un an ! L'iPhone est crucial pour les résultats d'Apple en raison de son énorme poids dans les comptes : il représentait encore 63% du chiffre d'affaires ce trimestre. 

La Chine se met à l'iPhone. Le directeur général Tim Cook a néanmoins souligné que ses ventes continuaient de croître "trois fois plus vite que le marché global des smartphones", et affirmé que le taux de clients gagnés parmi les utilisateurs d'Android (le système d'exploitation mobile de Google) n'avait jamais été aussi élevé. Les ventes d'iPhone ont notamment grimpé de 87% en Chine, un pays clé où le chiffre d'affaires total du groupe (+112% sur un an à 13,2 milliards de dollars) dépasse désormais celui réalisé en Europe (+19% à 10,3 milliards).

Aucune donnée sur l'Apple Watch. Le groupe n'a pas dévoilé de résultats de ventes précis sur l'Apple Watch, la montre connectée lancée en avril "pour ne pas donner d'indices à la concurrence" sur ce qui constitue sa première nouvelle catégorie d'appareil depuis 2010, a fait valoir sa direction. Dans les comptes publiés mardi, la montre est intégrée à une catégorie baptisée "autres produits", recouvrant aussi par exemple les baladeurs musicaux iPod en perte de vitesse ou les casques Beats rachetés l'an dernier. Cette catégorie affiche un chiffre d'affaires en hausse de 49% sur un an, et de 56% sur un trimestre, à 2,6 milliards de dollars.

Pourtant, pour notre éditorialiste économique Axel de Tarlé, l'Apple Watch fait un flop : 


L'Apple Watch fait un floppar Europe1fr