Les passagers de Delta peuvent désormais embarquer en scannant leurs empreintes digitales

  • A
  • A
Les passagers de Delta peuvent désormais embarquer en scannant leurs empreintes digitales
Delta propose ce service à Washington. @ CRÉDITJOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Delta propose désormais à ses passagers d'embarquer simplement en scannant leurs empreintes digitales.

Embarquer à bord d'un avion sans avoir à sortir carte d'embarquement et passeport a de quoi faire rêver... Mais aux Etats-Unis, le rêve est en train de devenir réalité. La compagnie Delta airlines propose désormais à certains de ses passagers d'embarquer simplement en scannant leurs empreintes digitales. De quoi permettre un gain de temps, d'autant que cette fonctionnalité pourrait bientôt être proposée à toutes les étapes du voyage.

Disponible à Washington. Testé à petite échelle depuis le mois de mai, le "Scan and fly" comme l'appelle la compagnie est désormais disponible à l’aéroport national Ronald Reagan de Washington. Pour y avoir accès, les passagers doivent être membres du programme de fidélité de la compagnie et de CLEAR, un programme qui permet de passer les contrôles de sûreté en accéléré dans les aéroports américains.

delta-1280

Un test bientôt étendu à la dépose bagage. Si tous les critères sont remplis, les passagers peuvent utiliser ce service pour embarquer à bord de l'avion sans avoir à présenter un seul document. Mais la compagnie le propose également à l'entrée de ses salons Business (Delta Sky Club) où les passagers doivent habituellement présenter leur carte de fidélité et leur carte d'embarquement. Et "Scan and fly" pourrait être étendu dès la rentrée à la dépose des bagages.

Des agents plus disponibles. Ce nouveau service devrait permettre aux passagers de gagner un temps considérable, mais aussi aux agents de disposer de plus de temps pour assister ceux qui en ont vraiment besoin. "Le contrôle biométrique offre un niveau de sécurité plus important que les cartes d'embarquement papier et permet aux agents d'avoir plus de temps pour s'occuper des passagers qui en ont vraiment besoin", a confirmé Gil West, le responsable des opérations de Delta dans un communiqué publié vendredi.

A terme, le programme pourrait être étendu à d'autres aéroports, mais la compagnie n'a pas communiqué de calendrier.