Le vieux smartphone Android de Donald Trump, un casse-tête pour le Secret Service

  • A
  • A
Le vieux smartphone Android de Donald Trump, un casse-tête pour le Secret Service
Donald Trump utilise encore son vieux smartphone personnel.@ JIM WATSON / AFP
Partagez sur :

Le smartphone, non crypté et non sécurisé, est encore utilisé par Donald Trump malgré les recommandations du Secret Service.

Donald Trump pose quelques soucis au Secret Service. Le service américain de protection des personnalités chargé d'assurer la sécurité du président doit en effet faire face au goût du 45ème locataire de la Maison-Blanche pour Twitter... et pour les smartphones ! Alors que le Secret Service souhaiterait que le président utilise uniquement les téléphones sécurisés inhérents à sa fonction, il a confié dans une interview au New York Times continuer à utiliser son vieux mobile sous Android.

Les téléphones "les plus sécurisés du monde". Le résident du 1600 Pennsylvania Avenue semble pourtant être satisfait des nouveaux téléphones qui lui ont été confiés. "Ce sont les plus beaux téléphones que j'ai utilisés de ma vie. Le système le plus sécurisé du monde. Les mots explosent dans l'air", a-t-il déclaré au quotidien américain en référence à leur sécurité renforcé et à l'impossibilité pour quiconque d’écouter ou enregistrer les conversations.

Un vieux Galaxy S3. Mais le soir, seul devant la télévision, alors que son fils et sa femme, Melania, sont rentrés à New York dans la Trump Tower, le milliardaire continue à utiliser son vieux smartphone sous Android. Le site spécialisé Android Central qui a mené l'enquête estime que le président posséderait un Galaxy S3 de Samsung. Il l'a d'ailleurs utilisé pour tweeter en début de semaine en réaction à un sujet diffusé par Fox News.



Un problème de sécurité. Et l'usage de ce smartphone, qui ne répond à aucune des normes de sécurité de la Maison-Blanche et n'est pas crypté, pose problème au Secret Service. Le téléphone pourrait en effet être la cible de piratages ou de virus. Or, les conséquences d'une prise de contrôle du smartphone du président américain par des pirates pourraient être dramatiques. Ces derniers pourraient en effet écouter toutes les conversations de Donald Trump en permanence grâce au micro de l'appareil, récupérer ses mots de passe ou encore accéder aux données personnelles stockées sur l'appareil. Donald Trump va sans doute devoir changer ses habitudes…