Le dernier "Call of Duty" a rapporté 550 millions de dollars en trois jours

  • A
  • A
Le dernier "Call of Duty" a rapporté 550 millions de dollars en trois jours
@ AFP
Partagez sur :

Selon son éditeur, les ventes du dernier "Call of Duty" ont rapporté 550 millions de dollars en trois jours. 

Les ventes du dernier opus de la série de jeux vidéo "Call of Duty" ont atteint plus de 550 millions de dollars sur les trois jours qui ont suivi son lancement, a annoncé mercredi son éditeur Activision. La société américaine indique également que sur cette période, les fans ont cumulé plus de 75 millions d'heures de jeu en ligne.

"L'engagement" des fans envers "cette marque qui dure". "Des millions de fans passionnés nous ont montré, une fois encore, la force de leur engagement envers cette marque qui dure", s'est félicité le patron d'Activision, Bobby Kotick, affirmant qu'il s'agissait de la plus grosse sortie enregistrée cette année dans le secteur du divertissement, y compris au cinéma.

Le douzième épisode de la série. "Call of Duty: Black Ops III", en vente depuis vendredi dernier, est le douzième épisode d'une série qui figure parmi les jeux les plus vendus au monde, même si elle a accusé une certaine perte de vitesse ces dernières années. Activision ne communique pas le nombre d'exemplaires vendus aux joueurs, mais reconnaissait dans son dernier rapport annuel que l'épisode 2014 n'avait pas rempli les objectifs fixés et s'était moins bien vendu que celui de 2013, qui avait lui-même connu moins de succès que le volet de 2012.

Le joueur transporté en 2065. Le nouveau volet transporte le joueur en 2065, dans un monde où la guerre au sol est devenue la règle en raison de systèmes anti-aériens toujours plus perfectionnés et d'une raréfaction des ressources pour cause de réchauffement climatique. Les soldats bénéficient de capacités augmentées grâce aux avancées technologiques qui rendent les batailles plus dynamiques. Le jeu permet aussi, pour la première fois dans "Call of Duty", de faire d'une femme l'un de ses protagonistes grâce à un outil de personnalisation des personnages.