L'assistant vocal d'Amazon, Alexa, rigole parfois un peu trop

  • A
  • A
L'assistant vocal d'Amazon, Alexa, rigole parfois un peu trop
L'assistant vocal Alexa aurait un rire effrayant et trop régulier selon certains utilisateurs@ Capture d'écran @CaptHandlebar
Partagez sur :

Amazon a annoncé être en train de corriger la phrase qui déclencherait un rire jugé effrayant par plusieurs utilisateurs chez son assistant vocal Alexa.

Amazon a promis mercredi de calmer les rires sardoniques intempestifs de son assistant vocal Alexa, après des plaintes d'utilisateurs effrayés.

Un rire effrayant. Sur Twitter, la vidéo de @CaptHandlebar, où l'on peut entendre un "hahaha" un peu inquiétant sortant d'une enceinte connectée, a déjà été vue 1,4 million de fois depuis le 23 février. "Donc Alexa a décidé de rire n'importe quand lorsque j'étais dans la cuisine. (...). J'ai cru qu'un enfant riait dans mon dos", a écrit l'internaute.



De nombreux autres utilisateurs ont aussi fait état sur les réseaux sociaux de cet étrange comportement, certains disant avoir été quelque peu effrayés par leur appareil à commande vocale, comme @GavinHightower, qui se dit ironiquement "presque sûr d'être assassiné ce soir" après que son enceinte connectée Echo se soit mise à rire spontanément.

Une phrase mal interprétée. Mais selon Amazon, aucun esprit maléfique n'est impliqué : Alexa est simplement parfois un peu dur d'oreille. "Dans de rares circonstances, Alexa peut par erreur entendre 'Alexa, ris'", ce qui déclenche son hilarité intempestive, a expliqué un porte-parole du groupe. "Nous sommes en train de changer cette phrase" : la phrase qui déclenchera désormais le rire sera : "Alexa, peux-tu rire ?", moins susceptible d'être mal interprétée, a-t-il encore expliqué.

Des bugs déjà rapportés. Ce n'est pas la première fois que des comportements insolites d'assistants vocaux sont rapportés. Selon un média allemand, un utilisateur a ainsi vu en novembre son haut-parleur activé par Alexa passer spontanément - et en son absence - de la musique à volume maximal en pleine nuit, au point que les voisins avaient appelé la police.

Lancé en 2014 par le géant américain Amazon, Alexa - bourré d'intelligence artificielle - est présent dans des millions d'appareils électroniques et arrive même dans des voitures. Google, Microsoft ou Apple ont aussi leur assistant vocal.