La plateforme TV Molotov a dépassé le million d'utilisateurs en 9 mois

  • A
  • A
La plateforme TV Molotov a dépassé le million d'utilisateurs en 9 mois
Son succès repose sur un guide télé très ergonomique, qui permet de voir d'un coup d’œil tous les programmes.@ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

Neuf mois après son lancement, le service de télévision par internet Molotov a dépassé "courant mars le million d'utilisateurs". 

Molotov, service de télévision par internet lancé en juillet, "a dépassé courant mars le million d'utilisateurs", a indiqué son cofondateur Jean-Marc Denoual, sans préciser la répartition entre clients gratuits et payants. "Nous voulons conquérir le maximum de personnes le plus vite possible", a expliqué Jean-Marc Denoual.

36 chaînes en direct. "Nous avons conquis un million en 9 mois, et nous allons au moins doubler d'ici la fin de l'année. Nous travaillons aussi pour fin 2017 sur une vraie mécanique de transformation vers l'offre payante", a-t-il ajouté. L'application Molotov permet de regarder en direct 36 chaînes dont 25 de la TNT, avec accès au replay de la plupart des chaînes, possibilité d'enregistrer des programmes en ligne et de recommencer la lecture depuis le début. Elle est disponible pour tous les écrans et certains téléviseurs connectés.

40% d'utilisation sur smartphone. "La durée moyenne d'utilisation est de 1h15 sur tous les écrans, avec une moyenne d'âge de 35 ans" -contre plus de 55 ans pour les chaînes de télévision-, s'est félicité le cofondateur de Molotov. Ceux qui utilisent Molotov sur une télévision connectée l'utilisent plus de 2h30 par jour, a-t-il noté. Un bon signe pour Molotov qui veut devenir l'interface favorite des détenteurs de téléviseurs connectés. Plusieurs dizaines de milliers de personnes utilisent Molotov sur leurs télés LG, Samsung ou Apple TV. Les utilisateurs de Molotov s'en servent aussi à 40% sur smartphone.

Un modèle "freemium". La start-up s'est dotée des moyens de financer une ambition internationale en levant 32 millions d'euros en trois ans, notamment auprès de TDF et Sky qui lui ont chacun apporté quelque 4 millions d'euros pour une part minoritaire du capital. Fondée en 2014 par Jean-David Blanc, créateur d'AlloCiné, Pierre Lescure, le fondateur de Canal+, et Jean-Marc Denoual, un ancien responsable de TF1, elle a choisi un modèle "freemium" : l'inscription gratuite permet de regarder le direct et le replay des chaînes et d'enregistrer dans le "cloud" (stockage en ligne) 10 heures de programmes, et l'abonnement payant de porter ce total à 100 heures et d'accéder à d'autres chaînes.

En conflit avec NRJ Group. Son succès repose sur un guide télé très ergonomique, qui permet de voir d'un coup d’œil tous les programmes et de programmer d'un clic des enregistrements (fonction "bookmark"). Molotov appartient à cette nouvelle génération de diffuseurs par internet appelés OTT (over-the-top) qui permettent de se passer de box ADSL ou câble, ou de la diffusion TNT. La start-up n'a cependant pas résolu son conflit avec NRJ Group qui n'autorise pas la diffusion en direct de sa chaîne NRJ 12. Elle n'a pas non plus obtenu l'autorisation de diffuser le replay de M6 et TF1.