La NSA, grandes oreilles des Etats-Unis, a elle-même été espionnée

  • A
  • A
La NSA, grandes oreilles des Etats-Unis, a elle-même été espionnée
@ JOEL SAGET/AFP
Partagez sur :

L'information, révélée jeudi par la presse nationale américaine, a été confirmée vendredi par le site spécialisé The Intercept.

L'information ne sera bien évidemment jamais confirmée officiellement, mais les indices s'accumulent. Après le New York Times et le Washington Post, c'est au tour du site internet spécialisé The Intercept de publier un article affirmant que l'Agence de sécurité nationale américaine (National Security Agency, NSA) a bien été piraté par des hackers, qui ont dérobé des programmes secrets utilisés par l'agence pour espionner les télécommunication à travers le monde.

La semaine dernière, un mystérieux groupe, les "Shadow Brokers", a annoncé avoir réussi à passer à travers les défenses informatiques de la NSA et a mis en ligne ce qu'il affirmait être des programmes de la NSA destinés à franchir les pare-feux mis en place par des puissances rivales comme la Chine ou la Russie, ou de pays ennemis comme l'Iran. Ils ont affirmé qu'ils publieront davantage d'éléments en échange d'une levée de fonds d'un million de bitcoins, une monnaie électronique difficile à tracer. Un bitcoin valait vendredi environ 580 dollars.

The Intercept, dont des responsables ont aidé Edward Snowden à rendre publics les documents secrets qu'il a dérobés à la NSA pour dénoncer ses méthodes, ont pu étudier ces programmes et les comparer avec une ébauche de manuel secret de l'agence de renseignement, qu'Edward Snowden leur a fourni. Ce document détaille la procédure pour implanter un "pourriel" sans se faire repérer et espionner ou manipuler ainsi les ordinateurs infectés. Or ce document contient des éléments identiques à certains présents dans les données publiées par les "Shadow Brokers", ce qui authentifie par conséquent l'origine de ces derniers, affirme The Intercept. La NSA est restée muette sur cette affaire.