"Guerre des brevets" : vers la fin de la bataille entre Apple et Samsung

  • A
  • A
"Guerre des brevets" : vers la fin de la bataille entre Apple et Samsung
Apple est opposée à Samsung depuis 2011 dans une "guerre des brevets".@ JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le tribunal de San José doit rendre sa décision sur le contentieux opposant Samsung et Apple à partir de lundi. Le sujet divise largement la Silicon Valley.

Combien vaut le design de l'iPhone ? C'est, en résumé, la question à laquelle devra répondre le tribunal de San José, en Californie. Après plusieurs années de guerre juridique entre Samsung et Apple pour copie et violation de brevets, et alors que Samsung ne commercialise même plus le modèle incriminé par Apple, la justice rendra son verdict lundi et pourrait ainsi mettre fin à une guerre qui se chiffre en centaines de millions de dollars. La marque à la pomme réclame en effet un peu plus d'un milliard de dollars, tandis que Samsung pense qu'il ne doit à son rival qu'environ 28 millions de dollars.

Une question de design

Apple accuse son rival sud-coréen d'avoir copié le design de son iPhone pour ses smartphones Galaxy. Ce dernier ne réfute d'ailleurs pas qu'il doit verser une commission à Apple, mais rejette le montant estimé par son concurrent. Et pour cause, une question a été très présente durant le procès : pouvait-on réaliser un smartphone sans reprendre certains éléments de design ? "Au centre de cette affaire, c'est le design, et l'application de ce design aux smartphones", a dit pour sa part l'avocat d'Apple Joseph Mueller vendredi. Pour un autre avocat d'Apple, Bill Lee, c'est comme si un autre constructeur automobile avait copié le look de la célèbre Coccinelle, l'emblématique voiture aux formes arrondies de Volkswagen, pour mettre un modèle concurrent sur le marché.

En 2011, un premier procès avait tranché en faveur d'Apple, jugeant que Samsung avait copié des éléments de design de l'iPhone - dont la face rectangulaire avec des bords arrondis et les icônes colorées rangées sur un écran noir - faisant partie d'un brevet déposé par Apple. La bataille entre les deux entreprises, qui à elles deux détiennent aujourd'hui environ 35% du marché mondial, est même remontée jusqu'à la Cour suprême des Etats-Unis, qui a annulé la sanction de 400 millions de dollars en 2016, renvoyant le dossier dans le système judiciaire ordinaire.

Une bataille dans la Silicon Valley

Mais si le dossier est aussi suivi, outre l'importance des deux marques, c'est qu'il intéresse et divise toute la Silicon Valley et pourrait avoir des répercussions fâcheuses pour certains. Samsung a par exemple reçu le soutien de Google, Facebook, Dell et HP. Apple, de son côté, peut compter sur le soutien des designers et des créateurs de mode. En cas de victoire d'Apple, d'autres constructeurs de la Silicon Valley qui ont pu, pour certains de leurs produits, s'inspirer un peu trop fortement du design de l'iPhone ou d'autres produits d'Apple, comme le MacBook Air, pourraient en effet se retrouver devant la justice pour violation de brevet ou, à défaut, payer d'importantes redevances à Apple.

Après la fin du procès vendredi en Californie, la décision du tribunal de San José est désormais attendue à partir de lundi et devra notamment fixer le montant des dommages et intérêts.