Google s'inquiète d'une "inflation réglementaire" entre la France et l'UE

  • A
  • A
Google s'inquiète d'une "inflation réglementaire" entre la France et l'UE
@ Capture d'écran
Partagez sur :

L'Assemblée nationale a adopté mardi en première lecture le projet de loi "pour une République numérique", qui devra désormais être examiné au Sénat.

Le directeur général de Google France s'est inquiété samedi du risque "d'inflation réglementaire" lié aux différences entre le projet de loi sur le numérique en France et des décisions prises au niveau européen. "On voit que l'Europe traite en même temps pas mal de sujets qui sont dans le texte. Ce qu'il faut éviter c'est d'avoir une inflation réglementaire et une vision du web qui existe en France qui ne correspond pas exactement à ce qu'il se passe au niveau européen", a déclaré sur France Inter Nick Leeder.

Le "droit à l'oubli" et le droit à une "mort numérique". Il a par ailleurs félicité la secrétaire d'Etat au Numérique "Axelle Lemaire pour la façon dont elle a mis en ligne le texte pour avoir des commentaires. Je pense qu'elle a eu 150.000 remarques sur la loi. Je pense que ça respectait absolument les codes du web", a souligné Nick Leeder. L'Assemblée nationale a adopté mardi en première lecture le projet de loi "pour une République numérique", qui devra désormais être examiné au Sénat.

Ce texte, élaboré grâce à une méthode participative, agrège toute une série de mesures, dont certaines très concrètes pour les internautes comme le "droit à l'oubli" pour les mineurs, le droit à une "mort numérique" ou encore le "maintien d'une connexion à internet pour les foyers les plus fragilisés".