Fréquences 4G : Free investit autant qu'Orange

  • A
  • A
Fréquences 4G : Free investit autant qu'Orange
La vente des fréquences 700MHz a rapporté 2,8 milliards.@ AFP
Partagez sur :

TÉLÉCOMS - Ouvertes lundi matin par le régulateur des télécoms, les enchères sur les bandes 700MHz sont désormais terminées. Elles ont rapporté 2,8 milliards d'euros à l'Etat, soit 300 millions de plus qu'espéré.

Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free ont dépensé 2,8 milliards d'euros... Ouvertes lundi matin par l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), les enchères concernaient l'acquisition par les opérateurs télécoms de bandes de fréquence 700MHz. Une bande essentielle au déploiement du réseau 4G. Parmi les enjeux, la poursuite du déploiement du réseau 4G de Free Mobile dont la dotation en bandes de fréquence dépendait.

Orange et Free Mobile plus gros investisseurs. Parmi les quatre opérateurs Orange et Free Mobile ont fait les plus grosses acquisitions en achetant deux blocs de fréquence chacun sur les six mis en vente. SFR et Bouygues Telecom ont, eux, obtenu un bloc chacun. Mis en vente pour 416 millions d'euros, les différents blocs se sont finalement adjugés pour 466 millions d'euros. Au total la vente a rapporté 2,8 milliards d'euros, soit 300 millions de plus qu'initialement attendus par l'État.

Test réussi pour les opérateurs. Cette session d'enchères était considérée comme un test sur la capacité des opérateurs à investir. Depuis 2012, les trois opérateurs historiques doivent en effet faire face à une baisse de leurs bénéfices en raison de l'arrivée de Free Mobile et de la baisse des prix des forfaits. De son côté, le quatrième opérateur devait prouver sa capacité à investir dans son réseau... ce qu'il a donc fait en achetant autant de blocs qu'Orange !

Des fréquences en or. Avec leurs achats Orange et Free vont être en mesure d'augmenter de manière significative leur couverture 4G, aujourd'hui respectivement de 77 et 50% de la population. La bande 700MHz est en effet connue pour sa grande portée lui permettant de couvrir l'intérieur des bâtiments et de grands périmètres. Malgré tout, les opérateurs devront encore patienter jusqu'en 2017 pour commencer la mise en service de ces fréquences, date à laquelle elles cesseront d'être utilisées par les chaînes de télévision. Une exception est cependant faite en Ile-de-France où elles pourront être utilisées dès 2016.

Des obligations pour les opérateurs. Les opérateurs doivent également répondre à certaines obligations à la suite de cet achat. Le ministère de l'Économie précise dans un communiqué que "les autorisations d’utilisation des fréquences qui vont être prochainement accordées aux opérateurs lauréats prévoient des obligations de couverture étendues" avant de préciser que "les quatre opérateurs seront ainsi tenus non seulement d’équiper les territoires les plus ruraux, mais également de couvrir l’ensemble des trains du quotidien (TER, RER, Transilien) soit plus de 22.000 kilomètres de voies".