Free Mobile dope les bénéfices d'Iliad

  • A
  • A
Free Mobile dope les bénéfices d'Iliad
Iliad, maison-mère de Free, a présenté ses résultats jeudi.@ AFP
Partagez sur :

Le groupe Iliad, maison-mère de Free, a vu son bénéfice augmenter de 20,3% grâce à ses nouveaux abonnés mobiles.

Iliad est dopé par le mobile. La maison-mère de Free, Iliad, qui a publié jeudi matin ses résultats financiers pour l'année 2015 voit ainsi son bénéfice augmenter de plus de 20% (20,3) grâce à plus de 1,5 million nouveaux abonnés mobile. Au 31 décembre 2015, Free occupait 17% du marché mobile, en hausse de 2% sur un an.

De bons résultats. Sur l'ensemble de l'exercice, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 4,41 milliards d'euros, en hausse de 5,9% par rapport à 2014, avec une progression notable de ses ventes dans la téléphonie mobile (+13,3%), à 1,83 milliard d'euros. "Il s'agit d'une année de forte conquête, avec deux millions de nouveaux abonnés sur le fixe et le mobile, une ré-accélération de la croissance sur le fixe et une consommation de la 4G très forte à 3,2 gigaoctets en moyenne (par mois). Nous avions été critiqués sur le réseau 4G, nous démontrons aujourd'hui le contraire", a expliqué le directeur général du groupe, Maxime Lombardini.

Le revenu par abonné en baisse. Ces résultats profitent en particulier de l'augmentation de la base de clientèle, tant dans le fixe que dans le mobile. La progression est en particulier forte en téléphonie mobile, avec 1,6 million de nouveaux abonnés nets des résiliations, ce qui porte le portefeuille d'abonnés à 11,68 millions. Du côté du fixe, Iliad annonce avoir récupéré 270.000 abonnés supplémentaires pour dépasser désormais la barre des 6 millions d'abonnés, à 6,14 millions, dont un peu plus de 200.000 abonnés à la fibre, ce qui reste très en dessous d'Orange et Bouygues Telecom. Le revenu moyen par abonné dans le haut et très haut débit fixe est cependant en baisse à 34,50 euros par mois contre 35,10 euros un an plus tôt.

De gros investissements en 2016. En terme de perspectives, Maxime Lombardini envisage la poursuite du "succès commercial sur l'année 2016, avec des offres qui sont bien positionnées. Ce sera également de gros investissements, tant sur le fixe que sur le mobile, avec nos nouvelles fréquences". "En terme de rentabilité, notre objectif est d'atteindre les 40% de marge d'ici à la fin de la décennie, avec une croissance linéaire", a-t-il conclu. A long terme, Iliad espère même que Free Mobile atteindra les 25% de parts de marché sur mobile.