Facebook active le Safety Check après des attentats au Nigeria

  • A
  • A
Facebook active le Safety Check après des attentats au Nigeria
Facebook a activé le Safety Check au Nigeria.@ Capture d'écran
Partagez sur :

RÉSEAUX SOCIAUX - Après sa mise en place vendredi à Paris, Facebook vient d'activer le Safety Check suite aux attentats qui ont frappé le Nigeria mardi soir.

"Nous avons de nouveau activé le Safety Check après l'attentat au Nigeria", a indiqué le patron-fondateur de Facebook Mark Zuckerberg sur son site. Déjà activée à l'occasion des attentats qui ont frappé Paris vendredi soir, cette fonctionnalité permet aux utilisateurs présents sur les lieux de signaler leur statut de sécurité. 

32 morts selon le dernier bilan. Il est possible à tous les membres concernés de se déclarer en sécurité afin de rassurer leurs amis. D'après le dernier bilan 32 personnes ont été tuées mardi soir dans un attentat à la bombe sur un parking pour poids lourds à Yola, dans le nord-est du Nigeria. Le pays est théâtre depuis 2009 de l'insurrection du groupe islamiste Boko Haram qui a fait quelque 17.000 morts depuis six ans.

Facebook très critiqué. La semaine dernière le réseau social de Mark Zuckerberg avait été très critiqué suite à son choix de ne pas activer cette fonctionnalité au Liban. Mercredi dernier, Beyrouth, avait en effet été la cible d'un attentat à la voiture piégée faisant 44 morts. Suite à ces critiques, le patron et fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg avait promis que la fonctionnalité serait "activée pour davantage de catastrophes humaines" dans les semaines et mois à venir.