Energy Observer, le navire du futur, se prépare pour un tour du monde

  • A
  • A
Energy Observer, le navire du futur, se prépare pour un tour du monde
@ CAPTURE ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

Parrainé par Nicolas Hulot, Energy Observer a été dévoilé le 31 août à Saint-Malo. Il devrait être le tout premier bateau à fonctionner uniquement avec des énergies propres. 

C'est un immense catamaran qui ressemble à beaucoup d'autres. Trente mètres de long, 12,80m de large, sa carcasse blanche était cachée depuis plus d'un an dans un hangar du pôle naval Jacques-Cartier à Saint-Malo. Il s'est dévoilé pour la première fois mercredi 31 août lors d'un transfert vers un nouveau lieu de chantier, plus spacieux mais toujours dans la cité bretonne, révèle Le Ploermelais



Aucune émission de gaz à effet de serre. La particularité de ce géant des mers, c'est qu'il fonctionne uniquement grâce aux énergies renouvelables. Le bateau comportera des panneaux photovoltaïques, des éoliennes, deux moteurs électriques réversibles, pour produire et de stocker de l’hydrogène à bord. L'objectif de ce catamaran, parrainé par Nicolas Hulot, est de montrer qu'il existe des solutions innovantes pour protéger les mers et les océans. Il est décrit comme un laboratoire flottant. 

Derniers préparatifs avant le tour du monde. Il ne reste désormais qu'à installer les éoliennes. La mise à l'eau est prévue à l'hiver 2017 pour un tour du monde qui devrait durer six ans. Après quelques semaines de test, le départ sera donné de Saint-Malo au printemps avec une première escale, comme un baptême, à Paris. Au total, Energy Observer devrait marquer une pause dans 101 ports, de la Méditerranée aux Amériques.