Enceintes intelligentes : bataille pour un marché prometteur

  • A
  • A
Enceintes intelligentes : bataille pour un marché prometteur
Amazon domine le marché européen avec son enceinte Echo.@ Amazon
Partagez sur :

En quelques mois, les enceintes intelligentes d’Amazon, Google, Apple et consort ont envahi les foyers américains. Et la France devrait suivre le même chemin.

Simple gadget ou nouvelle révolution technologique ? Dans le sillage de Google Home, déjà présent depuis août 2017, les enceintes intelligentes d’Amazon et Apple débarquent en France les 13 et 18 juin. Trois concurrents qui vont se disputer une place dans les foyers français avec le même argument : simplifier la vie des utilisateurs. Une question ? Vous n’avez qu’à la poser oralement à l’assistant vocal et il vous donne la meilleure réponse possible. Aux États-Unis, il s'en vend plusieurs centaines de milliers par mois et la France ne devrait pas résister longtemps.

Des prix (presque) abordables. La bataille a commencé en 2015 quand Amazon a commercialisé Echo, une enceinte connectée dotée d’un assistant vocal, Alexa, capable de répondre aux interpellations de son propriétaire. Météo du jour, musique à jouer, podcast à écouter, actualité à rattraper : théoriquement, les enceintes intelligentes offrent les mêmes fonctionnalités qu’un smartphone à partir d’une simple commande vocale. Évidemment, Amazon n’est pas resté longtemps seul sur ce créneau puisque dans la foulée, Google et Apple (mais aussi les Chinois Alibaba et Xiaomi) ont lancé leur propre modèle.

La simplicité d’utilisation des enceintes intelligentes a déjà séduit un adulte sur cinq aux États-Unis, d'après une étude de Voicebot.ai et Rain Agency (les fabricants ne fournissent pas de chiffres officiels de ventes). Il faut dire que les prix sont, pour la plupart, abordables : de 59 à 129 euros pour Amazon Echo, de 59 à 149 euros pour le Google Home et 349 euros pour le HomePod d’Apple (mais il s’agit d’une véritable enceinte avec un son de meilleure qualité). Les propriétaires sont majoritairement des hommes (57,8%). Dans la majorité des cas, les enceintes sont placées dans la pièce centrale de la maison, le salon (45,9%).

enceintes intelligentes 1280

HomePod, Google Home et Amazon Echo sortent en France. © Europe 1


Amazon domine Google. Au total, plus de 50 millions d’Américains ont acheté une enceinte intelligente en à peine trois ans. Parti en avance, le lièvre Amazon domine largement le marché américain. Selon Voicebot.ai, 61,9% des enceintes intelligentes en circulation aux États-Unis, en mai 2018, proviennent des usines du géant mondial du e-commerce. En deuxième position, Google s’accapare 26,9% des parts de marché. Les autres fabricants se partagent les miettes. Mais la tortue Google refait lentement mais sûrement son retard. Pour la première fois, au premier trimestre 2018, Google a dépassé son principal concurrent avec 3,2 millions d’enceintes intelligentes écoulées dans le monde, contre 2,5 millions pour Amazon, selon le cabinet spécialisé Canalys. Pendant ce temps-là, Apple a lancé son HomePod en février dans de nombreux pays et en deux mois, la firme à la pomme en a vendu 600.000 exemplaires.

Et maintenant, la France… En France, le marché est beaucoup plus récent puisque parmi les mastodontes, seul Google est déjà présent dans l’Hexagone, et seulement depuis août. Au quatrième trimestre 2017, il se serait ainsi écoulé 250.000 enceintes intelligentes dans l’Hexagone, dont 75% siglées du G multicolore (le reste des ventes est éclaté entre plusieurs "petits acteurs" : Sonos, Sony, JBL…). Mais le quasi-monopole de Google pourrait ne pas faire long feu en France. Au Royaume-Uni, où les deux modèles sont en compétition depuis plus d’un an, c’est Amazon qui domine les ventes avec 2,8 millions d’enceintes vendues en 2017, contre 1,1 million pour Google.

Des chiffres déjà impressionnants mais qui ne représentent que la partie immergée de l’iceberg. Selon IDC, cabinet d’analyse spécialisé dans les nouvelles technologies, le marché mondial des enceintes intelligentes pourrait être multiplié par quatre en cinq ans, passant de 3,7 milliards d’euros en 2017 à 14,7 milliards en 2022.

L’autre marché

Outre les particuliers, les professionnels scrutent aussi avec attention l’évolution du marché des enceintes intelligentes. En effet, les entreprises peuvent être présentes sur ces objets connectés et espérer développer leur business par la voix. En effet, les enceintes permettent de faire ses courses en ligne comme sur son ordinateur. Selon une étude du cabinet OC&C Strategy Consultants, le chiffre d’affaires des ventes faites par ce canal pourrait bondir de 1,7 milliard d’euros en 2017 à 33,9 milliards en 2022. Un créneau que les commerçants devraient se disputer âprement.

Les médias sont également intéressés par le développement des enceintes intelligentes. En France, plusieurs journaux, sites d’information, chaînes TV et radios, dont Europe 1, se sont associés avec Amazon pour le lancement d’Echo. Objectif : conquérir un nouveau public.