Enceintes intelligentes : avec Home Mini et Home Max, Google veut concurrencer Amazon

  • A
  • A
Enceintes intelligentes : avec Home Mini et Home Max, Google veut concurrencer Amazon
Google a présenté de nouvelles enceintes mercredi.@ Google
Partagez sur :

Google a annoncé mercredi deux nouvelles enceintes intelligentes. Home Mini, plus abordable, et Home Max, plus puissante.

Google trace tranquillement sa route sur le marché des enceintes intelligentes... La firme de Mountain View a dévoilé mercredi lors d’un événement organisé a San Francisco deux nouvelles enceintes intelligentes. Elles doivent lui permettre de concurrencer plus directement la gamme d’enceintes Echo d’Amazon et seront commercialisées en France à partir du 19 octobre.

Home Mini, pour démocratiser Google Assistant

Pour démocratiser son assistant intelligent, Google a développé Home Mini, une version miniature et plus abordable de son enceinte connectée. Très simple à utiliser, elle ne dispose d’aucun bouton physique et se commande par le toucher. Un appui sur la surface supérieure permet par exemple de mettre en pause la lecture de la musique. Quatre LED intégrées permettent aussi de suivre l’état des recherches de Home Mini.

Car comme son aînée, l’enceinte miniature de Google est capable de répondre aux questions des utilisateurs et de commander les objets connectés de la maison. Pour faciliter son intégration dans la maison, Google prévoit de la proposer en trois coloris : corail, gris clair et noir. Elle sera commercialisée en France à partir du 19 octobre pour environ 50 euros. Aux Etats-Unis, elle concurrencera directement Echo Dot, l’enceinte miniature d’Amazon, elle aussi vendue pour 49 dollars.

Home Max, pour les plus exigeants

Ceux qui a l’inverse souhaiteraient une enceinte plus puissante se réjouiront de l’arrivée de Google Home Max qui embarque deux "woofers" pour délivrer un son de meilleure qualité. Pensée pour les grandes pièces, elle embarquera la technologie SmartSound développée par Google. Grâce à elle, l’enceinte adaptera la diffusion du son à la forme de la pièce pour offrir une qualité optimale. Google n’est cependant pas le premier à proposer une telle technologie. Sonos propose en effet la même chose depuis deux ans avec TruePlay.

Capture d’écran 2017-10-04 à 18.50.03

Depuis quelques semaines, les constructeurs d’enceintes intelligentes misent sur la qualité du son en plus de fonctionnalités connectées. C’est ce que fait Sonos qui a annoncé mercredi One, une enceinte embarquant l’assistant intelligent d’Amazon. Et c’est également ce que fera Apple avec HomePod dès le mois de décembre. Home Max sera disponible dans un premier temps aux Etats-Unis pour 399 dollars en blanc et noir avant une sortie dans les autres pays début 2018.

De nouvelles options

En parallèle de l’annonce de cette nouvelle enceinte, Google a également officialisé l’arrivée de nouvelles fonctions pour les enceintes existantes. Les enceintes de la gamme Home sont ainsi désormais capables de commander plus de 1.000 objets connectés. En Angleterre, il sera aussi possible de passer des appels directement depuis Google Home, sans toucher à son smartphone. Si plusieurs enceintes Home sont intégrées dans la maison, Home pourra aussi faire passer un message sur toutes les enceintes. Une option bien pratique pour les parents qui en ont marre de dire à leurs enfants de venir à table !

Enfin, Google Home est désormais capable de reconnaître son interlocuteur afin de lui apporter une réponse personnalisée. Si un enfant demande à appeler Marc - le prénom de son père et de l’un de ses amis -, Home comprendra par exemple qu’il doit appeler son ami et non pas son père, qu’elle aurait appelé ainsi.