Eddy Cue (Apple Music) : "Nous avons l'opportunité de développer le marché du streaming"

  • A
  • A
Eddy Cue (Apple Music) : "Nous avons l'opportunité de développer le marché du streaming"
Eddy Cue lors de sa visite à Paris en décembre 2016, avec la chanteuse Jain.@ Apple Music
Partagez sur :

Le responsable des services chez Apple, et notamment d'Apple Music, revient pour europe1.fr sur la croissance d'Apple Music depuis son lancement.

INTERVIEW

Quel bilan pour Apple Music un an et demi après son lancement ? De passage à Paris, Eddy Cue, Senior Vice President en charge des services et des logiciels Internet chez Apple a accordé une interview à europe1.fr. Alors qu'Apple Music vient de franchir la barre des 20 millions d'abonnés payants, le responsable du service de streaming à la pomme revient sur les enjeux du streaming musical et les objectifs d'Apple en la matière.

Un an et demi après la lancement d'Apple Music vous venez d'atteindre 20 millions d'utilisateurs payants, comment expliquez-vous cette croissance ?

Nous avons gagné 20 millions d'abonnés en moins de dix-huit mois. Aucun de nos concurrents n'a fait cela auparavant et je ne pense pas qu'un seul service d'abonnement ait réussi à cela. L'une des raisons de ce succès est que nous proposons Apple Music dans plus de 115 pays. Plus de la moitié de nos abonnés vivent hors des États-Unis. La France fait même partie de nos dix premiers marchés. Par ailleurs, ce qui me satisfait particulièrement c'est que 60 % de nos abonnés à Apple Music n'avaient jamais acheté de morceaux de musique sur iTunes auparavant.

A terme, n’y a-t-il pas un risque que la vente de musique à l’unité disparaisse ?

Non. La majorité des utilisateurs d'Apple Music sont de nouveaux clients. Avec le streaming, ils se mettent à acheter de la musique et c'est une très bonne chose, pas seulement pour nous, mais pour toute l'industrie.

Pour convaincre les étudiants, vous avez lancé une offre à moitié prix. Pourquoi sont-ils si importants ?

En tant qu'industrie, nous ne pouvons pas oublier qu'il n'y a encore qu'un tout petit nombre d'abonnés à de la musique en streaming. Par ailleurs, les étudiants n'ont pas beaucoup d'argent et ne sont donc pas les personnes les plus utilisatrices de services payants. Or, je pense que c'est une bonne chose qu'ils puissent découvrir les fonctionnalités que nous offrons comme les playlists, Radio ou encore Beats 1.... De manière générale, il y a des milliards de personnes qui écoutent de la musique et nous n'avons même pas 100 millions d'abonnés payants. Nous avons donc clairement l'opportunité de faire grossir ce marché.

Vous dites que 9,99 euros par mois est "un bon prix" pour un service de streaming, pourquoi ?

Nous devons avoir les moyens de permettre aux nouveaux artistes d'être découverts et de rendre la musique plus facile à écouter. Ce sont nos préoccupations et avec ce prix nous pouvons y répondre et offrir plein de fonctionnalités.

Vous souhaitez rendre la musique plus facile à écouter, mais vous avez été largement critiqué pour la complexité de votre application Musique sur iPhone et iPad. Avec iOS 10, vous avez totalement changé l'interface, êtes-vous satisfait et prévoyez vous d'autres changements ?

La réaction des utilisateurs a été bonne. Ce que nous voulions faire, si nous voulons avoir des centaines de millions de personnes qui utilisent Apple Music, était d'avoir des fonctionnalités intéressantes et, par exemple, de rendre Beats 1 disponible à la demande ou de permettre aux utilisateurs d'accéder aux "lyrics" (paroles). C'est ce que nous avons fait, mais n'avons certainement pas fini et nous allons ajouter de nouvelles fonctionnalités.

Le marché du streaming musical. En un an et demi, Apple Music est devenu le deuxième service de streaming musical sur le marché avec 20 millions d'abonnés payants. Il reste derrière Spotify qui compte 40 millions d'utilisateurs payants, mais loin devant Deezer qui annonce 7 millions d'abonnés payants.