Domino's Pizza se lance dans la livraison par drone

  • A
  • A
Domino's Pizza se lance dans la livraison par drone
Le drone sera utilisé pour livrer les pizzas dans un rayon de 1,5kù@ Domino's
Partagez sur :

Le test va débuter en Nouvelle-Zélande. La marque souhaite l'étendre à la France prochainement.

Se faire livrer une pizza par drone... Le scénario est digne d'un film futuriste et pourtant c'est le service dont vont désormais bénéficier les clients néo-zélandais de Domino's Pizza. Une première démonstration a été effectuée mercredi à Auckland sous l'œil de la Civil Aviation Authority (CAA), l'organisme chargé de l'aviation civile dans le pays. Dans les mois à venir, Domino's souhaiterait étendre ce test à d'autres pays, dont la France, indique jeudi la chaîne de restauration dans un communiqué.

Des livraisons à 1,5 km à la ronde. Le choix de la Nouvelle-Zélande pour cette expérimentation n'a rien d'étonnant. Le pays permet en effet aux entreprises d'avoir recours à l'aviation sans pilote, ce qui rend possible l'expérimentation de ce mode de livraison. Lancé en partenariat avec la start-up Flirtey, spécialiste de la livraison par drones, le service de livraison sera testé depuis l'un des restaurants de la pizzeria en Nouvelle-Zélande. Pour les premières livraisons, le champ d'action des drones sera limité à une zone de 1,5 kilomètre autour du restaurant. Ils voleront à environ 30km/h à 60 mètres d'altitude.

Une alerte sur mobile. Une fois le drone arrivé sur le lieu de livraison, les clients recevront une alerte sur leur smartphone. Il leur sera alors possible récupérer leur commande en tirant sur le fil qui sera accessible dès le drone stabilisé. Un moyen d'éviter les vols. Dès la livraison effectué, le drone repartira vers le magasin de départ. 

Des tests plus compliqués en France. Et la Nouvelle-Zélande n'est qu'une première étape. Le groupe spécialisé dans la livraison de pizzas a d'ores et déjà annoncé sa volonté d'étendre les tests à six autres pays : l'Australie, la Belgique, les Pays-Bas, le Japon, l'Allemagne et la France. Le déploiement en France pourrait cependant poser plus de problèmes. La législation française interdit en effet le vol des drones "au-dessus de l'espace public en agglomération". Autrement-dit, le test pourrait être effectué uniquement en zone rurale et avec des règles bien précises.