Disney serait en lice pour le rachat de Twitter

  • A
  • A
Disney serait en lice pour le rachat de Twitter
Disney étudiait de prêt le rachat de Twitter.@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

RÉSEAUX SOCIAUX - Après Google, Salesforce.com, Verizon et Microsoft, c'est le géant du divertissement qui serait intéressé par le rachat de Twitter.

La liste continue de s'allonger. Le géant américain des médias et du divertissement Disney a récemment recruté un conseiller financier pour évaluer une éventuelle offre de rachat du réseau social en difficulté Twitter, affirmait lundi l'agence Bloomberg en citant des sources proches du dossier.

Des synergies sur les contenus. S'il décide de faire une offre, Disney pourrait aider Twitter dans sa stratégie actuelle de développement des contenus vidéo en streaming, souligne Bloomberg, qui rappelle aussi que le patron-fondateur du réseau, Jack Dorsey, siège au conseil d'administration de la maison mère de Mickey. 

Twitter, qui a fêté ses dix ans cette année, reste déficitaire. Et le rappel aux commandes l'an dernier de Jack Dorsey n'a pas suffi jusqu'ici à relancer sa croissance, avec un nombre d'utilisateurs qui stagne depuis plusieurs trimestres un peu au-dessus de la barre des 300 millions à 313 millions fin juin. Dans ce contexte, les spéculations sur une vente de Twitter sont récurrentes depuis plusieurs mois.

De nombreux intéressés. La chaîne CNBC avait déjà indiqué vendredi que l'entreprise était en discussions avec différentes sociétés technologiques, dont le géant internet Google (groupe Alphabet) et Salesforce.com. Microsoft et l'opérateur de télécoms Verizon (propriétaire d'AOL et ayant signé récemment un accord d'achat pour Yahoo!) seraient aussi intéressés.

L'action Twitter, après un bond de 20% vendredi lors de la publication des informations de CNBC, était de nouveau en légère hausse lundi suite à l'annonce de l'intérêt de Disney. L'action du groupe de divertissement perdait en revanche un peu plus de 1% à Wall Street en fin de journée. Contacté par Bloomberg, Disney n'a pas souhaité faire de commentaires tout comme Twitter qui reste silencieux depuis vendredi.