Des médias américains inaccessibles en ligne après l'entrée en vigueur du RGPD

  • A
  • A
Des médias américains inaccessibles en ligne après l'entrée en vigueur du RGPD
Certains médias américains sont inaccessibles en Europe depuis l'entée en vigueur du RGPD.@ Capture d'écran Washington Post.
Partagez sur :

Le "LA Times" et le "Chicago Tribune" annoncent travailler à des solutions pour permettre l'accès à leur site, après l'entrée en vigueur du règlement général sur la protection des données en Europe.

A peine appliquée, le règlement général sur la protection des données (RGPD) a déjà des conséquences très concrètes. Le RGPD, qui s'applique dans tous les pays membres de l'UE, permet à l'utilisateur une meilleure connaissance de l'utilisation de ses données personnes par les plateformes numériques. La réglementation renforce également les sanctions avec des entreprises qui peuvent se voir infliger une amende correspondant à 4% de leur chiffre d'affaires mondial. A titre d'exemple, pour Google, cela correspondrait à 3,7 milliards d'euros. 

Médias inaccessibles. Comme le relate Numerama, devant ces sanctions, certains médias américains ont préféré baisser les bras. C'est notamment le cas de USMagazine qui est devenu inaccessible pour les lecteurs européens. D'autres journaux, comme le Los Angeles Times ou bien encore le Chicago Tribune, sont également inaccessibles et renvoient vers un message dans lequel ils évoquent être à la recherche de solutions.

Version européenne. Le Washington Post, propriété de Jeff Bezos, a choisi une autre option. "Tout utilisateur européen sera bloqué par un hard paywall qui ne lui laisse même pas accéder à la page d’accueil du site sans valider au préalable le consentement publicitaire. Payez en argent ou en donnée, en somme", souligne Numerama. Le quotidien USA Today est allé plus loin en créant une version européenne de son site, sans pub et sans collecte de données d'audience.