CES 2018 : CareOS, le futur système d'exploitation de votre miroir connecté

  • A
  • A
Partagez sur :

CareOS a développé un système d'exploitation pour la salle de bain. Il sera notamment intégré dans des miroirs.

OLIVIER DELACROIX

"La salle de bain est la seule pièce de la maison que l'on verrouille, ça montre bien que l'on ne peut pas y faire n'importe quoi". Au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, en partant de ce constat, les Français de Care OS font un tabac. Sur leur petit stand, au CES Unveiled, un pré-événement où les start-up présentent leurs innovations, il était même difficile d'accéder à leur espace. Et pour cause, la jeune pousse a développé rien de moins qu'un système d'exploitation pour la salle de bain en partant des contraintes propres à cette pièce. "On n'a pas envie que n'importe qui puisse savoir ce que l'on fait", souffle un responsable de CareOS.

Un miroir connecté. Le premier objet où pourrait s'intégrer le système d'exploitation est le miroir. Il est en effet relativement facile de cacher un écran dans une glace. En se présentant devant celui, assez design, présent sur le stand de la start-up, il est d'abord nécessaire de s'authentifier. Une fois cette étape passée, plusieurs options sont disponibles et permettent d'accéder à une multitude de données. Le miroir renferme par exemple des données sur le type de peau de l'utilisateur et les précédentes actions qu'il a effectuées en se confiant. En effleurant l'écran tactile, il est également possible de lancer des tutoriels vidéos pour se maquiller ou se coiffer d'une façon précise. Ceux qui veulent pourront aussi s'amuser à faire des selfies grâce à la caméra intégrée dans la vitre. A terme, il est aussi possible d'imaginer que le miroir soit capable de surveiller le brossage de dents des plus jeunes.

Logiciel avant tout. De son côté, CareOS ne prévoit pas de commercialiser directement de produits. Comme son nom l'indique, la start-up se concentrera sur le développement du système d'exploitation. Il compte s'appuyer sur des partenaires pour proposer des premiers miroirs dans les mois à venir.