Bonnell : "il y a une inventivité française dans le domaine du connecté"

  • A
  • A
Partagez sur :

Bruno Bonnell, PDG de Robolis, explique le succès des start-up françaises au salon d'électronique de Las Vegas (CES).

La France envahit le CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas, un des plus grands salons d'électronique grand public au monde. Avec 190 entreprises françaises présentes, la délégation tricolore est la plus importante derrière celle des Etats-Unis. "Cette explosion des entreprises françaises est une réalité", a acquiescé Bruno Bonnell, PDG de Robolis et pape de la robotique en France, invité jeudi soir du Club de la presse d'Europe 1.

"La qualité des ingénieurs français est bien là". Bruno Bonnell explique les succès des entreprises françaises par trois raisons. "La première : il y a une inventivité française dans le domaine du logiciel et du connecté, qui est sur le podium mondial. La qualité des ingénieurs français est bien là", se félicite le PDG de Robolis. "La deuxième raison, c'est qu'il y a une volonté politique réelle de pénétrer ce marché en imposant une vision de la France qui est : 'ne vous débrouillez pas seuls' ", poursuit-t-il.

"La dernière raison, c'est qu'on a "Business France". Cela permet à ces sociétés en prenant des risques vis-à-vis des gens, que pour 1.000 ou 2.000 euros vous pouvez vous permettre de vous exposer au marché américain et aux médias. Car le CES c'est un vrai show, avec des milliers de journalistes. Après, c'est aux entreprises de s'imposer", conclut Bruno Bonnell.